Avertir le modérateur

25/09/2008

Comment se maquiller comme une Bentley volée

Les demoiselles british ont toujours eu un sens de la mode particulier. Du cliché «elles se fringuent n’importe comment», il ne reste plus qu’une tache, habilement piétinée par des talons aiguilles. Petit tour d’horizon du nouveau London Street Style, alors que la Fashion Week bat son plein.

makeupSUNDAYUP.jpg
Au Sunday Up Market, le 21 septembre 2008


• Plus longs, les faux cils Adieu pots de peinture, hello faux cils Shu Uemura! En pointes, avec des strass ou encore des plumes, rien n’est trop tendance pour la Londonienne, le soir venu. En revanche, le bouton bourgeonnant est strictement interdit. La peau doit être parfaite et les joues bien roses. Si les couleurs fluo se font désormais discrètes, les paillettes et bijoux de peau refont surface, soulignés d’un trait d’eye-liner. On étincelle, mais on n’est pas là pour faire de l’ombre au lustre de la reine non plus.


• Plus haut, le talon La nuit tombée, à moins de faire 1,80 m, la belle se perche sur des hauts talons. Très hauts talons. Cet hiver, les escarpins vernis qui font gagner 5 centimètres seront cantonnés au bureau. Il faut plutôt miser sur le 10 centimètres minimum, et apprendre à se dandiner avec. Car nombre de Londoniennes finissent avec des entorses le vendredi soir. Bref, il faut juste ne pas avoir le vertige. Ou les chevilles fragiles.


• Plus courte, la tenue La Britan­nique lambda le sait bien : plus c’est court, plus la file de prétendants s’allonge. Si les nombrils sont planqués par des tee-shirts Top Shop ou Urban Outfitters et des hauts à fines bretelles Karen Millen, les jupes ou les robes sont archicourtes. Au point de devoir sérieusement cogiter le passage dans les escaliers ou, damned, la position assise.


• Plus warrior, le maquillage L’ex­centrique a toujours eu sa place à Londres. Bien sûr, on trouve toujours de la punkette et de la néo-bab sur Oxford Street. Mais la dernière tendance, c’est le maquillage type guerrière. Il s’agit en fait de dessiner des motifs plus ou moins élaborés sur le visage, genre une bombe ou une balle sur la pommette ou entre les yeux. Le plus facile et le plus hype : deux traits de couleur tracés avec le majeur et l’index, genre quaterback. Enfin, à éviter les jours de match de foot, sans quoi on se retrouve au milieu des supporters en folie…

Ulla Majoube

>>> A vous de compléter la liste en commentaires.

Commentaires

As the trend of classic shirts often appear Sale bikini bottoms
in the T-stage, girls wardrobe is also indispensable for
individual products, today let us look amazing shirt open in the summer wonderful ride. Pants most often take the classic white shirt, cool Nike Air Max 2011
chic yet charming, if replaced by lantern sleeve chiffon material design coupled with pearl accessories can reveal a sense of nobility. Sale Supra Skytop Shoes
Leading the trend of retro plaid and floral are also a good choice. Multi unlock buttons help break stereotypes fresh, sexy and can not be stopped. Nike Dunk sb low

Écrit par : dsaqq rtt | 16/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu