Avertir le modérateur

25/09/2008

«NME», ennemi chéri des groupes de rock indé

2609-MAG-uneNME.jpgNME, le magazine de rock qui lance les groupes et les défait en une semaine. Véritable institution au Royaume-Uni, l’hebdomadaire musical a marqué des générations de Britanniques, mais aussi d’Américains et d’Européens tant son influence est grande. Publié la première fois le 7 mars 1952, New Musical Express (NME) se démarque en donnant dès novembre 1952 son classement des singles. Le magazine se permet même de créer ses propres trophées dans la foulée, les NME Awards.

Dans les années 1960, NME (prononcer « ènèmi ») trouve ses marques et se décrète découvreur de talents. Mais il loupe le tournant rock des seventies et se relance en 1972 en misant sur l’irrévérence, le cynisme et la tendance. Le ton est trouvé, mais lui rapporte le surnom de «The Enemy» (l’ennemi) auprès des musiciens. Nombre de groupes ont pourtant bénéficié de son coup de pouce : The Strokes, The Libertines, Bloc Party, Arctic Monkeys, Suede, Buzzcocks, Joy Division, The Pretenders…


Mais NME, c’est aussi une marque : compilations de groupes émergents, tournées, une scène au festival de Glastonbury… et le dernier-né, le Club NME, soirée où le mag promeut des jeunes groupes. Depuis 2004, le Club s’est exporté aux Etats-Unis et à Paris.

Ulla Majoube

Retrouvez l'interview de Vicarious Bliss, vainqueur de notre casting et tête d'affiche du Club NME Paris ce vendredi 26 septembre.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu