Avertir le modérateur

25/09/2008

Pourquoi les marchés marchent à Londres

2609-MAG29-LONDRES01.jpg

Le week-end, elles enva­hissent sans retenue le moindre mètre carré de trottoir, excitant les branchés en quête de bonnes affaires. Welcome dans l’incroyable univers des puces londoniennes ! Mais attention, si votre portefeuille vous démange un peu trop, vous risquez vite de passer pour un pigeon… L’équipe du 2.0 a battu le pavé pour vous dénicher les bons plans de la chine à Londres.

Une route pas très roots
Samedi midi, direction les puces de Portobello Road. C’est dans cette rue parsemée de petites bicoques colorées que Hugh Grant faisait tomber Julia Roberts dans la comédie romantique Coup de foudre à Notting Hill. Mais une fois l’exotisme architectural dépassé, l’ambiance retombe d’un cran. Plongé au cœur d’une horde de touristes à sac à dos, on survole des étalages de bibelots sans intérêts. Porcelaines, camelote faussement vintage et croûtes aux couleurs passées, l’offre a juste de quoi satisfaire une clientèle familiale peu regardante sur l’originalité. La cinquantaine bien tassée, Sam s’adonne au commerce de bijoux fantaisie : « Por­tobello, c’est le paradis des Japonais qui viennent chercher un souvenir mais tout les produits viennent de Chine ! »

Un chien cyber plein de puces
2609-MAG29-LONDRES02.jpgUn poil déçus mais loin d’être abattus, on file à Camdem, dans le nord de la cité. L’atmosphère change du tout au tout. Dans les ruelles sombres de ce quartier populaire, on chine des denrées inédites. Tee-shirts trash, robes vintage et accessoires fashion, le bazar fourmille d’idées cadeaux. Au bord du canal qui draine la Tamise, les badauds se sifflent bière sur bière. Clou du spectacle, le shop Cyberdog vous noie dans un environnement post-punk futuriste où les vendeurs sortent tout droit d’un épisode de Matrix sous MDMA. Sapes fluos, casquettes improbables et gadgets high-tech s’étendent sur 1 000 mètres carrés. Un DJ over-piercé balance de la techno hard­core à 120 décibels. Ames sensibles s’abstenir.

A voir et à manger

2609-MAG29-LONDRES03.jpgNettement plus calme mais encore plus hype, le Sunday Up Market est le spot shopping à la mode du dimanche. Perdue entre les innombrables restaurants pakistanais de Bricklane, une énorme halle est réquisitionnée par les artisans bijoutiers tendance, les stylistes en herbe et les vendeurs de vieux vinyles. Dans cette caverne d’Ali Baba bercée par un brouhaha bon enfant, on se gave de world-food en écoutant du reggae. Le stand de cuisine éthiopienne est particulièrement prisé par les bobos londoniens qui viennent se remettre de leur cuite de la veille. Bonne nouvelle, ce marché est aussi ouvert aux touristes. A chiper, à shopper !

Cédric Couvez

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu