Avertir le modérateur

02/10/2008

La chronique d'Anne Kerloc'h: Jokari, rira

Ceci est un appel, un cri, un chuintement de balle sifflante, en faveur de la réhabilitation du Jokari. Le Jokari comme  sport, le Jokari comme discipline noble, télévisuelle et transpirante. Le Jokari comme horizon. Nul ne conteste ici le rôle majeur du catch dans l’évolution de notre société et le dynamisme de notre économie. Citons simplement l’exportation croissante de lycra bleu à paillettes, la prise de conscience de la différence entre cervicales et lombaires, l’hommage enfin rendu à nos héros nationaux comme le Bourreau de Béthune. Tout ceci est juste et bon.
Reste cette évidence. Celui qui n’a jamais cassé trois fois de suite un élastique de Jokari et vu la baballe filer près de la tête du chat, celui qui n’a jamais testé comme un certain Gaston, garçon de bureau de son état, un Jokari avec balle franchement rebondissante, celui-là ne sait pas ce qu’est le goût du risque. Le vrai. Il fallait que ce soit dit.

PS : on me dit que le Jokari est le sport officiel du Groland, selon le dicton « c’est sadi, c’est jokari ».  Ces gens savent vivre...

Retrouvez toutes les chroniques d'Anne Kerloc'h en cliquant ici.

Commentaires

Bonjour existe t'il une fédération de jokari et ou peut on trouver la regle du jokari.
Peut on jouer en salle et quelle dimension occupe au sol et en hauteur maximum le jeu, merci de me répondre ou de me diriger vers un site.

Écrit par : berche | 26/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu