Avertir le modérateur

06/11/2008

Les lapins se mettent en scène

Savez-vous que les lapins se trémoussent et dandinent du popotin? Nabaz’Mob est le premier opéra dansé pour lapins communicants, imaginé par le plasticien Antoine Schmitt et le compositeur Jean-Jacques Birgé. Vingt minutes d’une performance poétique jubilatoire où les petits rongeurs en plastique jouent des oreilles comme de claquettes… Les deux créateurs connaissent bien Nabaztag et savent en tirer le meilleur!  Le premier, ingénieur télécom spécialisé dans le traitement du signal –du sérieux!- est à l’origine de la programmation des comportements de la bestiole: c’est à lui que les concepteurs de Nabaztag ont demandé de prévoir toutes ses réactions lorsqu’on l’active. Représentant d'un nouveau courant de l'art associé au génie mathématique, Antoine Schmitt a ainsi doté le lapin d'une personnalité hors du commun, avec un leitmotiv : le rendre le plus autonome possible. Le second, Jean-Jacques Birgé, designer sonore, a enregistré toutes les voix qui peuvent émaner de ces petits amateurs de carottes virtuelles ainsi que les 128 sonorités associés au désir, à l’ennui, au mécontentement ou à la joie. Tous les «grummf», «waouh» et autres «humm» familiers sont ainsi tout droit sortis de ses platines. Forts de leur expérience et de leur connaissance intime de la bête, Schmitt et Birgé ont alors décidé de franchir un cap lyrique en se lançant  dans la composition d’un opéra.

IndexAmiens.jpg

Cette œuvre ludique pour lapins en folie et orchestre informatique a été jouée pour la première fois au Centre Pompidou en 2006, en ouverture du Web Flash Festival, puis reprise notamment lors de la Nuit Blanche à Paris en octobre dernier. Pas facile de diriger tout ce petit monde ! Les petits lapins ont l'esprit rebelle. Et, sous leur bouille d'ange, "un sacré toupet !", explique les chefs d’orchestre. "Impossible de les faire jouer ensemble. Un différentiel de 10 secondes nous oblige à composer avec leur tempérament. Ainsi, chaque interprétation est différente." Sur scène, d'un clic, les cent Nabaztag reliés au réseau Wifi s’animent. Chorégraphie d’oreilles et joyeux scintillement des museaux. Premier mouvement : les interprètes ventriloques clignotent de joie. Puis, l'assemblée vire aux teintes chaudes leur conférant une allure de meute inquiétante. Ils deviennent menaçant jusqu'à une explosion inattendue et rieuse des couleurs. Un émerveillement salué par la critique et le jeune public!
>>>www.nabazmob.com

Alexia Guggémos

Retrouvez toute l’actu de l’art et du design sur le blog d'Alexia Guggémos, Delire de l'art

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu