Avertir le modérateur

27/11/2008

Le paradis de la brosse à Dam

A la sortie du Thalys, si vous devez montrer dents blanches, c’est L’adresse à connaître. De Witte Tandenwinkel, le paradis de la brosse, est à Dam. Dans une boutique grande comme la studette de la petite souris, des centaines de modèles attendent vos chicots agressés par les harengs et les hot-dogs de la place Dam toute proche. «On est dans tous les guides, alors les touristes affluent, explique Brigitte, la vendeuse. Mais les dentistes d’Amsterdam nous envoient aussi leur clientèle. Ils pensent qu’on a toujours tout en stock.» Résultat, la boutique ne désemplit pas et les derniers modèles comme le peigne à quenottes qui joue du Black Eyed Peas ou la brosse à dent de lait Ben10 s’arrachent en quelques jours.

 

2811-MAG-bienetre1.jpg


Les Pays-Bas comptent déjà deux boutiques de ce type (l’autre est à Rotterdam) et la France pourrait bientôt leur emboîter le pas. Car le marché de l’hygiène dentaire est en pleine expansion. Les Français qui consomment à peine plus de deux brosses par an sont en retard sur les Japonais, qui s’en enfournent cinq différentes chaque année. Les rois de la fraise assurent qu’il faut en changer tous les trois mois. Et les fabricants ont compris qu’en misant sur l’originalité, ils boosteraient leurs ventes.

 

2811-MAG-bienetre2.jpg


Sur une étagère du De Witte trône la brosse Fluocaril designée par Philippe Stack. «Le modèle a été lancé en 1990, commente Brigitte. C’était l’une des premières fois qu’une approche design était tentée dans le domaine.»Les esthètes ont mordu. Les autres ont grincé des dents. Pour Bernard, touriste français de passage dans la boutique qui a toujours ses dents de sagesse, «une brosse, ça sert à brosser. Point barre. Un modèle à 30 euros ne vous empêchera pas d’avoir des caries si vous ne vous en servez qu’une fois par jour.» Il nous enlève les maux de la bouche.

Laurent Bainier

>>> Le commentaire le plus original gagnera une brosse à dents collector. Pas le moment d'avoir sa langue dans sa poche...

Commentaires

Article bien rédigé, net et précis – même le titre est bien trouvé, très évocateur - brosse à dam! - joli jeu de mot.
D’emblée le lecteur se laisse guider vers cette boutique – ce palais des dents. On nous situe même l’emplacement et on voudrait venir voir la vendeuse Brigitte.
Les mots sont bien choisis, très suggestifs, bien en rapport avec les dents : petite souris, chicots, quenotte.
Le lecteur se sent captivé par ces nouveautés et aimerait venir découvrir sur place ces nouveaux modèles.
On a déjà des indications dans quels pays on peut trouver ces boutiques De Witte. On attend l’ouverture en France.
Ca nous informe sur la consommation de brosse à dents des Français comparée aux Japonais qui en consomment beaucoup plus.
On se laisse facilement emporté dans ce monde des nouvelles brosses à dents et la photo est très tentante.
Mais quand même on est vite ramené à la réalité quand on nous met en garde qu’une nouvelle brosse à dents très design et très tendance ne garantit pas de belles dents. Ce n’est qu’une question de brossage !
On sent bien l’effet marketing – ce nouveau style de brosse à dents musicale va doper les ventes – surtout auprès des enfants.

Écrit par : Jocelyne | 28/11/2008

Maman ?

Écrit par : laurent | 28/11/2008

Pas la peine de passer la brosse à reluire à l'auteur... L'article est bon, mais pour le cadeau vous pouvez vous brosser : c'est moi le grand gagnant, poil aux dents

Écrit par : hulky | 30/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu