Avertir le modérateur

15/01/2009

Adoption, piège à cons

1601-MAG-polarblog.jpgAuteur français trop peu connu, je demande Didier Sénécal. Roman après roman, cet ancien journaliste bâtit une œuvre astucieuse et divertissante. Avec à chaque fois pour maître d’ouvrage, le commissaire Lediacre, patron de la brigade des Intouchables, chargée de faire tomber les puissants de tout poil (c’est de la littérature, bien sûr.
Après les people ou les politiques dans de précédentes enquêtes, Lediacre et Sénécal s’attaquent dans ce quatrième livre à un des piliers du capitalisme moderne : le charity business. Pierre-Guillaume Heuzé – prononcez PGH – en est la véritable égérie intellectuelle, président charismatique et à chemise rouge, de Mômes, ONG censée venir en aide aux orphelins du monde entier. Lediacre et son instinct vont prouver une fois encore que, bien souvent, derrière l’ange se cache le démon : abus de biens sociaux, trafics, adoptions illégales…
Les petites filles et les petits garçons est un roman nerveux et cruellement drôle, qui s’attache à déboulonner les statues avec une vraie jouissance. On sent que Crozemarie, l’Arche de Zoé ou le tsunami de 2006 sont passés par là. Comme toujours chez Sénécal, rien n’est vrai, mais tout est crédible.

Les petites filles et les petits garçons, Didier Sénécal, Fleuve Noir, 247 p., 18 €.

Bastien Bonnefous

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu