Avertir le modérateur

22/01/2009

Montalban ou le fantôme de Carvalho

Il a beau être mort à Bangkok en 2003, Manuel Vasquez Montalban incarne à jamais le polar catalan. Né en 1939 à Barcelone, ce journaliste, ancien militant communiste qui connût les prisons franquistes, est l’un des pères fondateurs du genre noir ibère, à travers son personnage mythique de privé, Pepe Carvalho.polarblog.jpg
Créée en 1972, la saga Carvalho couvre près de trente ans de littérature espagnole. Personnage complexe – à la fois ex-agent de la CIA et ancien militant rouge – Pepe est un enquêteur davantage porté sur la victime que sur le coupable. Né avec la chute du franquisme, il incarne surtout cette Espagne des espoirs démocratiques déçus et de la fin des utopies politiques. D’où son goût prononcé pour les marginaux, comme ses acolytes Biscuter l’ancien petit voyou, ou Charo la pute de luxe.
Amoureux de la gastronomie – chacun de ses romans regorge de recettes de cuisine – Montalban a profondément marqué le genre avec Le Prix, Les Thermes, ou Milenio. Sans lui, le commissaire Montalbano (hommage patronymique direct) du Sicilien Andrea Camilleri ne serait sans doute pas, tout comme le Fabio Montale du Marseillais Jean-Claude Izzo.

Le labyrinthe grec, Manuel Vasquez Montalban, Points-Seuil, 224 p., 6,5 €.

 

Bastien Bonnefous

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu