Avertir le modérateur

05/02/2009

Wall-E, enquête à la Nasa

Pour créer WALL-E, robot craquant, les animateurs de Pixar, ont enquêté à la NASA et nous aussi !
A la recherche de WALL_E
En revoyant WALL-E, le chef-d’oeuvre d’Andrew Stanton que Disney vient de sortir dans une superbe édition collector, j’ai poussé un grand cri « : « J’en veux un ! ». Le petit robot aux grands yeux et à  l’âme tendre n’est-il pas le compagnon parfait pour une femme moderne ? Romantique  (il faut l’entendre parler à son Eve, machine aux formes sculpturales, mon portrait en version robotisée) et as du ménage (Mon appart’ n’a rien à envier à une planète couverte de détritus), il est fait pour moi. Pour le trouver, un  seul endroit :  Los Angeles où se niche le Jet Propulsion Laboratory, JPL pour les intimes, département de la NASA où se fabriquent les futurs explorateurs de mondes méconnus. Là, il m’a fallu déchanter fissa. WALL-E dans mon salon, c’est par pour après-demain ! « Nos robots ne peuvent se livrer qu’à une seule action simple  et leur intelligence est encore assez sommaire, », m’explique la gentille Debbie, spécialiste en robotique qui me fait visiter les lieux. Elle admet volontiers qu’on peut en dire autant de certains hommes, mais que les petites bestioles en métal demandent encore plus de soin qu’un humain. « Il faut des années pour qu’on puisse envoyer l’une de nos créations dans l’espace. C’est un  processus lent et très coûteux. » Debbie ne tarit pas d’éloge sur l’équipe de Pixar dont les animateurs sont venus enquêter sur place. « Ils étaient aussi fascinés par notre travail que nous l’étions par le leur », explique-t-elle. Si WALL-E est une pure fiction, l’apparence du héros s’inspire de véritables robots. » Le machines à  grosses roues,  radars et phares télescopiques exposés dans le musée donnent  vraiment l’impression de croiser des cousins de WALL-E.  Je ne peux retenir un petit frisson d’émotion à l’idée que certaines de ces créations vont partir à la conquête de l’espace. « Nous sommes reconnaissants à  Andrew Stanton et à son équipe, insiste Debbie. WALL-E a remis la recherche spatiale à la mode facilitant ainsi le financement de nos travaux ! «  L’étudiante rêve d’être salariée à temps complet au JPL et de voir son bébé, une imposante masse de métal répondant au doux nom de Rover,  partir explorer Mars…où j’aime à penser qu’il rencontrera peut-être WALL-E…
Caroline Vié


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu