Avertir le modérateur

12/02/2009

Paul Ackermann


1302-MAG-CUL1.jpgPaul Ackermann (pour lire son blog cliquez ici) a fouillé la pop culture et les travaux de spécialistes pour déshabiller l’homme moderne. Libéré de la culpabilité post-1968 et fier d’exhiber sa virilité, ce nouveau mâle serait aussi un super coup.

L’homme moderne est-il meilleur amant que son père ou que son grand-père?

Sans doute, oui. Les mecs de notre génération n’ont plus honte de leur virilité. Comme il n’y a plus de différence entre hommes et femmes au travail, ils cherchent à la montrer autrement. C’est le retour de la moustache, de la cravate... Et cette masculinité affirmée améliore leur fonctionnement sexuel.

Plus virils, mais
moins à l’écoute?


Pas forcément. Ils ne renient pas leur part féminine, découverte par la génération « métrosexuelle ». Mais ils sont moins torturés. Pour reprendre les paroles du sexologue Sylvain Mimoun, quand l’homme moderne a une panne, il prend du Viagra plutôt que d’en débattre des heures avec sa femme.

Les femmes aiment-elles
ce changement?

Beaucoup d’entre elles en avaient marre de jouer le mâle, elles voulaient de vrais mecs. Après l’émancipation des femmes depuis 1968, c’est au tour des hommes de se libérer, de s’affirmer. Le couple moderne fonctionne sur la différenciation. Les sexologues s’accordent sur ce point : plus d’altérité, plus de différences dans le jeu sexuel font que ça marche mieux.

Auteur de Masculins
singuliers (éd. Robert Laffont)
et responsable du participatif
à 20minutes.fr

Recueilli par L. B.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu