Avertir le modérateur

18/02/2009

True colors

Mais quel est leur secret ? Comment font les téléfilms et séries allemands pour garder, année après année, malgré le temps qui outrage et la vie qui malmène, ces tons beigeasses incandescents, cet éblouissement moiré des sens qui n’hésite pas à faire se confronter les nuances les plus chatoyantes : souris écrasée, taupe sensuelle, rêve de gadoue, suprême de cendrier. Longtemps, l’explication donnée a été le climat : soleil trop discret et nuages outrageusement intrusifs terniraient l’image filmée. Trop simple. Des chercheurs envisagent actuellement d’autres hypothèses.
Hypothèse 1 : Les chefs opérateurs allemands sont sélectionnés sur des critères stricts de neutralité chromatique. A l’extérieur ET à l’intérieur. On rapporte le cas d’une candidature refusée pour cause d’ingestion de fraise Tagada.
Hypothèse 2 : la grisouille à l’écran serait un hommage caché au lérot personnel du cinéaste expressionniste Robert Wiene, mort de chagrin d’amour (le lérot, pas Robert), après une liaison impossible avec une scie à métaux. Hypothèse 3 : Les lecteurs ayant d’autres hypothèses sont priés de les transmettre sur akerloch@20minutes.fr Merci.

Anne Kerloc'h


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu