Avertir le modérateur

26/03/2009

À Riga, des sorties chic même sans fric

2703-MAG-P25-UNE-pola2-.JPG

Votre banquier fait la tronche mais vous rêvez de vivre la vie de palace ? Oubliez Monaco, Londres et New York. Enfilez une doudoune et foncez à Riga ! En plein développement touristique, la capitale lettone offre aux « fauchés » de l’Ouest la possibilité de s’éclater à moindres frais. Si le lats est plus fort que l’euro, à prestations égales, les prix pratiqués à Riga restent sans commune mesure avec ceux de l’Hexagone. « Il existe un réel déséquilibre économique entre les Lettons et les touristes, même les moins fortunés d’entre eux », lance Andris, étudiant en commerce de 22 ans. « Ici, le salaire moyen plafonne à 300 €. Difficile, dans ces conditions, de ne pas se retrouver avec une ville qui fonctionne à deux vitesses », renchérit-il.

Dodos chicos

Avec ses rues pavées, son charme désuet et son calme olympien, la vieille ville, bâtie au XVe siècle, accueille le palace le plus coté du pays : le Grand Palace Hotel. Cinq étoiles au compteur pour ce sublime bâtiment de 56 chambres. Ici, on joue la carte du bien-être : massages, sauna et solarium sont disponibles gratuitement, 24 heures/24. Un moment de détente absolue pour moins de 200 € la nuit. Comparé aux prix des palaces occidentaux, c’est que tchi ! Dans la même gamme de prix et nettement plus design, passez une tête à l’hôtel Bergs. Situé dans le quartier branchouille de Riga, il offre une déco à couper le souffle. Entre minimalisme scandinave et détails baltes, c’est le point de chute préféré des jeunes gens modernes. Et pour seulement 100 € la nuit, le Reval Hotel Latvija est de loin le plus grand building de la ville. Bien plus qu’un simple pied-à-terre pour hommes d’affaires, ce spot est l’épicentre des before BCBG. Une horde de ressortissants britanniques y prend l’apéro au Skyline, le bar du 24e étage qui surplombe tout Riga et offre une vue à couper le souffle : « Pour les Lettons, c’est hors de prix, mais pour nous, c’est vraiment donné », assure John, trentenaire irlandais, un cocktail à 4 € à la main.

Lettons en boîte

Une fois le gosier humidifié, il est temps de vous prendre pour P.Diddy dans les discothèques chaudes de Riga. Premier conseil, allez-y à pied. Certains taxis ripoux ont des compteurs trafiqués qui tournent aussi vite que la dette nationale américaine et peuvent sérieusement vous gâcher le début de votre trip nocturne. Deuxième astuce, fuyez les bars à strip-tease où l’on vous rackette sans vergogne… A 300 € la coupe de champagne pour apercevoir deux tétons qui se battent en duel, c’est un peu fort de cacao. Préférez la scène amateur. Au Scandal, par exemple : ce petit club de la vieille ville regorge de beautés locales et le prix du verre ne dépasse pas 6 €. Doté d’une capacité de 3 000 personnes, le Club Essential est à expérimenter le samedi soir : « Mais attention à ne pas nous prendre pour des prostituées, sinon c’est le vent direct ! », lâche Kristine, mannequin de 19 ans. Pour les russophones, offrez-vous une virée au Nautilus. La déco s’inspire d’un sous-marin et les grandes lianes venues de l’Est y ondulent entre deux rasades de vodka low-cost. Prieka ! (à la vôtre), comme on dit en Lettonie.

Cédric Couvez

Commentaires

Bonsoir CEDRIC
..au faite je suis tunisien et je voyage beaucoup et c'est mon vrai hobbie..bref je compte y allez a RIGA ce mois de novembre..est ce que un budget de 400 euros est assez pour manger et se distraite?? sachant que l'avion et l'hotel sont déja payer
merci pour le sconseil

Écrit par : abdelhamid | 09/11/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu