Avertir le modérateur

23/04/2009

Stockholm, à un Suédois du paradis terrestre

«Alors, elles sont comment les Suédoises?» est probablement la première question qui vient à l’esprit (mal placé) de vos copains lorsque vous rentrez de Stockholm. La réponse est claire comme de l’eau de roche: elles sont charmantes. Une petite virée dans la ville vous donnera un bel aperçu de l’exceptionnelle hospitalité scandinave. Petit programme sélectif pour trois jours en mode cool...

2404-MAG-UNE-POLA1.jpg

Vendredi, c’est party
Si en semaine, les Vikings ont le cœur à l’ouvrage, le week-end, ils font la nouba comme des diables. On compte plusieurs milliers de bars à Stockholm mais la branchitude locale ne se retrouve que dans quelque uns d’entre eux, tous situés à Stureplan, au centre de la ville. Le parcours commence toujours vers 22h au bar Riche, la before incontournable de la capitale. On s’entasse dans un long couloir longeant un immense bar. Les alcooliques trinquent, les frotteurs jouissent. «Bercé par de la techno minimale, c’est le meilleur endroit pour gérer la suite de la nuit», lâche Magnus, étudiant la journée et clubber la nuit, entre deux gorgées de bière.
A quelques encablures, on file au Berns. L’immense complexe dispose d’une terrasse où les b-boys affichent leur bling-bling en smurfant sur le dernier Lil’Wayne. Deux heures du mat’, direction le Spybar, le club qui fait bouger la Venise du Nord. Pour info, le physio s’appelle Olivier et vient de Nîmes, ça peut toujours aider pour entrer sans poireauter. A l’intérieur de ce magnifique hôtel particulier, on pogotte dans des salons aux ambiances rock avant d’atterrir à Gubbrummet, le club dans le club. C’est dans ce petit carré VIP que s’agglutinent tous les mannequins du pays... et les riches messieurs prêts à tous pour s’attirer leurs faveurs. Champagne !

Samedi, c’est arty
La musique adoucit les mœurs et aussi les gueules de bois. Pour apercevoir les fleurons de la création suédoise, promenez-vous samedi après-midi à Södermalm, l’île sud de la ville. Sur la colline divisée par une grande rue piétonne, vous y croiserez tout le gratin de la pop locale en mode San Francisco seventies. Depuis le début des années 2000, la Suède s’est imposée comme une fabrique d’artistes tendance. Dans ce cheptel, on y trouve les «folkeux» taquins de I'm From Barcelona, les siffloteurs tubesques de Peter, Bjorn & John ou la révélation sucrée de l’année, Lykke Li. «La jeunesse suédoise est prête à tourner définitivement la page Abba et à influencer sans vergogne l’ensemble de la pop européenne», assure Rebecka, jolie blonde francophile.

 



Dimanche, c’est cosy
Mais résumer Stockholm à ses filles, ses clubs et ses artistes hype serait quelque peu réducteur. Les autochtones chérissent plus que tout leur histoire et leurs racines. La preuve à Skansen, musée vivant de la culture scandinave trônant sur l’île de Djurgården. Planté à dix minutes de bateau de la vieille ville, Skansen recrée en plein air les conditions de vie nordique sur plus de 300 000 m². «On y trouve près de 150 reconstitutions d’époque, de la cabane inuit aux demeures de la noblesse, le tout joué à la perfection par des comédiens qui proposent aux visiteurs de participer à différentes activités manuelles», résume Filipa, jeune mannequin rencontrée en boîte. Mais Skansen, c’est aussi un parc zoologique qui regroupe les différentes espèces animales du cru. Si les rennes, les élans et les renards maîtrisent l’art de la pose photographique, les gloutons et l’ours brun se montrent souvent plus capricieux. Qu’importe, entre un passé fièrement ancré et un futur resplendissant, Stockholm est plus que jamais la ville du présent.

Par Cédric couvez

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu