Avertir le modérateur

29/04/2009

Qu'est devenue la cuisine bourgeoise?

Impossible dans ce cahier dédié à la bourgeoisie de faire l’impasse sur sa cuisine !

Attention toutefois à ne pas confondre cuisine bourgeoise et cuisine de bourgeois !

Ce que l’on appelle cuisine bourgeoise ne renvoie pas à des toasts de caviar et des coupes de champagne par milliers, mais plutôt à un bon rôti de porc au lait accompagné de profiteroles au chocolat. En bref, une cuisine française riche et familiale. Trop riche, dites-vous ? Longtemps boudée par les amateurs de light, la cuisine bourgeoise revient sur les cartes des bistrots au prix d’un petit régime. « L’huile d’olive a remplacé le beurre » nous dit Philippe Toinard, chroniqueur gastronome, mais les saveurs sont toujours là. « La cuisine bourgeoise est d’abord un héritage de traditions pour lesquelles on éprouve de la tendresse », rajoute-t-il. C’est Proust et sa madeleine
De plus, la bourgeoise est une cuisine sans prise de tête dont les recettes sont simples à réaliser. Les gastronomes en herbe peuvent s’y risquer sans crainte. Accessible et malléable, elle permet à chacun d’exprimer sa créativité aux fourneaux et d’ajouter à chaque recette sa touche perso. « La cuisine bourgeoise doit pouvoir se faire 365 jours par an ! Elle s’adapte très bien aux produits de saison, et même aux spécificités régionales », ajoute Philippe Toinard. Quand le poulet aux morilles et vin du Jura rencontre les cuistots de Marseille, il prend ainsi une nouvelle dimension.
La cuisine bourgeoise, c’est surtout des plats réconfortants et familiers qui nous réconfortent en temps de crise. Crème fraîche et chocolat sont les must have de ce type de gastronomie, et ils savent comment nous redonner le sourire. « Cette cuisine peut servir de refuge en cas de coup de déprime » nous dit Julien Poisot, chef du restaurant Tante Louise à Paris. Des plats allégés, certes, mais toujours alléchants. « C’est une cuisine qui rassure et dont les appellations et les noms nous sont familiers », rajoute Emmanuel Chaignon, directeur du même restaurant.
Quand manger au resto est devenu un acte réfléchi pour lequel les Français mettent beaucoup moins la main au porte-monnaie, savoir que l’on mangera un repas traditionnel aux saveurs nostalgiques est devenu l’atout numéro 1 des bistrots.
En ces temps de crise, toutes les occasions sont donc bonnes pour bouffer du bourgeois !

3004-MAG-CUISINE.jpg

Par Lucille DOUX

Commentaires

Très bon article, le mot bourgeoise à prendre avec des pincettes quand même car beaucoup de plats à la française sont d'origine populaire, puis "embourgeoisés" avec le temps...

Écrit par : Paulo | 03/04/2010

Cette éditorial est effectivement captivant.Félicitation à son initiateur.Je vais revenir rapidement.

Écrit par : rachat de credit travaux | 07/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu