Avertir le modérateur

05/06/2009

Les commandements du yaourtophile

On définit le yaourtophile comme un simple « collectionneur de pots de yaourt ». Grave erreur… Un yaourtophile, un vrai, c’est avant tout un dingue de yaourt qui dégaine la petite cuillère plus vite que son ombre. Accro à ces petits pots, il n’a qu’un seul leitmotiv : « Yaourt un jour, yaourt toujours ».
La rédaction du 2.0 vous invite aujourd’hui à en être…

 



Des yaourts, tu mangeras !
Et pas qu’un peu… Un yaourtophile digne de ce nom en engloutit 10 par jour au bas mot. « J’en mange une dizaine en 24 heures chrono, nous confie Célia, Parisienne de 23 ans. C’est un besoin, certes, mais il est toujours guidé par l’envie et le plaisir ». Lorsqu’on leur demande ce qui leur plaît tant, les réponses fusent « La douceur, la fraîcheur » nous dit Célia. Pierre, 16 ans, rencontré via un groupe Facebook dédié à sa passion, renchérit « C’est simple, c’est bon, et en plus ça permet de rafraîchir son haleine à la fin des repas » !

Leurs pots, tu collectionneras !
La passion du yaourt s’étend également à leur conditionnement : les fameux pots de yaourt. Ces accros collectionnent les plus beaux et s’amusent à les transformer. En souvenir du défunt yaourt ? « Non, répond Maria, aide soignante de 32 ans. Il s’agit plutôt de récup’. Je garde les plus solides, en terre cuite par exemple, je les customise et les emploie a toute autre chose». On confirme, chez Maria, les petits pots en verre de La Laitière ont été peints en rose bonbon et accueillent maintenant barrettes et mascaras.

Tes propres yaourts, tu feras !
Le meilleur investissement de Célia ? Sans hésiter, sa yaourtière ! « Je l’ai dénichée sur EBay, il y a deux ans. C’est le premier modèle de SEB ». En plus de pouvoir clamer « C’est moi qui l’ai fait ! », cette machine permet de réaliser de belles économies. « La yaourtophilie, c’est un gouffre financier, rajoute Célia. Quand tu aimes, tu veux le meilleur. Résultat, mon budget yaourt s’élevait à près de 200 euros par mois, quand mon mec n’en dépensait que 100 pour ses clopes ». Un commentaire, Pierre ? « Je m’en fiche, c’est la cantine qui régale » !

Ta santé, tu surveilleras !
Lorsque l’on en vient aux conséquences sur leur santé, les yaourtophiles restent sceptiques : « Depuis quand le lait, c’est mauvais ? ». « Depuis toujours lorsqu’il est consommé en trop grande quantité, leur répond Sylvie Launet, nutritionniste à Neuilly. Le calcium ingéré évolue en calcaire, obstrue les reins et entraîne de sérieux calculs » ! Nos intéressés tombent d’accord « Il nous en faudra beaucoup plus pour arrêter ! »

 

 

yaourtophile.jpg

 

Par Lucille DOUX

Commentaires

Je m'adresse à Maria, aide-soignante.
Bonjour
Je me demande si, par hasard,vous auriez vu un pot de yaourt en grès marqué S.Hézarifend.Je ne suis pas un collectionneur, mais ce pot que je recherche est celui du grand-père que je n'ai jamais connu (mort en 1915).
Si vous avez un tuyau utile à me donner, je vous en remercie d'avance

PS: j'ai essayé de contacter l'association "yaourtophile" mais leur adresse mail ne fonctionne pas

Écrit par : JS Cartier | 19/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu