Avertir le modérateur

11/06/2009

Luxe, babioles, rock'n roll, voici la portu-galerie marchande

Bonne nouvelle pour tous les radins, Lisbonne n’est pas la ville qui vous mettra sur la paille. Si la capitale portugaise jouit d’une cote de sympathie grandissante, question magasinage, mieux vaut avoir un bon flair pour dénicher les bonnes boutiques. Petit tour des hot-spots shopping de la ville.

 


IMG_5045.JPG

Le Barro Alto

Bienvenue dans le temple des amateurs de street-wear. Si à la nuit tombée, les entrailles du quartier se transforment en «rue de la soif» lusitanienne, lorsque le soleil tape encore, on y dégotte tout l’atirail du parfait hipster: « Les shops branchés se concentrent tous Rua do Norte. Cette rue est l’épicentre des fondus de sneakers, de t-shirts et autres hoodies !» assure Pedro, vendeur ultra-looké de Hold-Me, une des échoppes phare de la rue. Dans ces petits magasins, chaque vendeur accueille le client avec un grand sourire et perfectionne par la même occasion son accent anglais: « Les touristes sont une partie importante de notre business. Ici, on retrouve vraiment le côté alternatif de la ville qui plaît énormément aux jeunes Européens en visite.» conclue Pedro. Les quelques créateurs portugais en vogue ont également implanté leurs flag-ship dans ce secteur à l’image de la styliste star Fatima Lopes.

Avenida da Liberdade

A mi chemin entre les Champs-Elysées et l’avenue Montaigne, l’Avenida da Liberdade concentre la majeure partie des marques de luxe internationales. La bourgeoisie locale y fait ses emplettes le samedi après-midi en même temps qu’une belle balade sous les palmiers. Question prix, même combat que dans l’hexagone... mieux vaut avoir un compte en banque en béton armé pour partir à l’assaut de ces stores un poil communs en somme.

Le centre ville

Piège à groupes de touristes en short, le centre-ville recèle de boutiques qui vendent très cher les meilleures pièces du folklore local. Les fondus de ballon rond craqueront pour les maillots de foot de l’équipe nationale, les autres pour le large choix de faïences rococo. Les plus fervents catholiques y trouveront également une énorme collections de Jésus, véritable rock-star dans la cité. Attention tout de même lors de vos sessions lêche-vitrine. De nombreux pickpocket opèrent sur cette grande artère. Tout aussi illégal, la Rua Augusta est une des plaques tournantes du traffic de drogues. En pleine rue, les dealers (parfois septuagénaires) n’hésitent pas à vendre sous le regard de tous du shit, de la beuh ou de la coke... A chacun son commerce!

Par Cédric Couvez

Commentaires

barro : argile
bairro : quartier

a part ça, sympa l'article, on a bien envie de se balader dans la rue Augusta avec vous. C'est autant une plaque tournante du trafic illégal que la rue de Rivoli, mais bref, passons.

Écrit par : Jori | 12/06/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu