Avertir le modérateur

24/09/2009

«Do it yourself», un business fait main

2509-MAG-COUTEAU SUISSE.jpg
1968. Pendant que les étudiants français balancent des pavés sur les CRS, les hippies américains potassent le Whole Earth Catalog. Créé par Stewart Brand, un diplômé de biologie à Stanford, ex-para et membre de la première communauté baba cool, cet ouvrage bricolé jette les fondations de la culture do it yourself. En 64 pages, on apprend à tout faire soi-même, du kit de tissage aux tentes en passant par la flûte en bambou. Devenu culte pour tous les chevelus prônant le retour aux sources, ce manuel connaîtra un incroyable succès jusqu’à l’essouflement du mouvement à la fin des années 1970. « J’avais 20 ans en 1975. A cette époque, on fabriquait beaucoup de choses nous-même, on partageait tout et on ne jetait quasiment rien, puis sont arrivées les années fric où la surconsommation est devenue la norme. Tout était produit à la chaîne et le gaspillage était permanent. Je pense que de nos jours, les consommateurs sont en train de redevenir responsables tout en gardant une forte volonté de se démarquer », analyse Lisa Sabrier, fondatrice de Wool & The Gang, une petite entreprise qui vend depuis fin 2008 des kits à tricoter.

Just do it yourself
Dépoussiérant l’image de la pelote et de l’aiguille, cet ancien mannequin, mère de six enfants, a converti en un temps record les branchés aux plaisirs du do it yourself : « Ce n’était pas évident d’imposer notre concept dans l’Hexagone. Les études de marché n’étaient pas très optimistes. Finalement, le sentiment de fierté et de satisfaction que l’on ressent après avoir réalisé notre propre pièce l’a emporté sur les contraintes technique ». Surfant sur la vague de la personnalisation à gogo, les mastodontes du streetwear n’ont pas tardé à mettre en place des systèmes de customisation sur mesure. La marque à la virgule a été la première à dégainer en créant Nike iD, une plate-forme de personnalisation sur le Net : « A l’époque, c’était une véritable révolution. On pouvait avoir une basket unique et porter fièrement nos propres couleurs ! », assure Karim, collectionneur de sneakers. Très vite, Adidas et Puma ont risposté en se lançant à l’assaut de ce marché juteux : « En 2006, nous avons créé Mongolian Barbecue dans nos concept stores. L’idée était de recréer une véritable expérience sensorielle en magasin et pas uniquement sur le Web. Les clients peuvent ainsi toucher les matières, voir les vraies couleurs et faire leur propre cuisine en habillant nos modèles phares de pied », confie Johann Bondu, directeur marketing France de Puma.

Elargissons
Moyennant un supplément de 10 à 20 %, les sneakers addicts doivent attendre un bon mois avant de recevoir leur paire perso : « La logistique est assez lourde. Il faut créer une chaîne spécifique et s’attacher à tous les détails demandés », conclut Johann Bondu. Dans la mélée du do it yourself, Adidas n’est pas à la traîne non plus. La marque à trois bandes a étendu son champ d’action au streetwear de sa gamme Originals : « Nous ne nous limitons pas notre champ d’action aux chaussures. En appliquant le même procédé que le flocage des maillots de football, le client peut réaliser lui même ses propres tee-shirts ou vêtements de streetwear. Nous proposons également une personnalisation en broderie », déclare Emmanuelle Gaye, porte-parole chez Adidas. Gadget marketing mais tendance de fond, le do it yourself a assurément de la tenue et de beaux jours devant lui

Commentaires

Merci pour l'astuce, beaucoup d'infos intéressantes. Bonne continuation et longue vie à votre blog !

Écrit par : Claire | 14/04/2010

merci

Écrit par : xxl video | 31/05/2010

Il est vrai que ça manque assez cette époque de simplicité et de reflexion... mais on ne dit pas aux autres si on ne commence pas par soi meme ;) j'aime assez !

Écrit par : Madi people | 13/04/2011

Superb! Generally I never read whole articles but the way you wrote this information is simply amazing and this kept my interest in reading and I enjoyed it.

Écrit par : dressale.com | 20/05/2011

Its awesome all of the time to view how folks can compose wonderful stuff about people topics! Thank you and I ve bookmarked you.

Écrit par : dressale.com | 20/05/2011

This knife is very useful. You can take it with you in any trip or campaign. You can do a lot of things with it.

Écrit par : essay writing service | 10/06/2011

The creator of this knife was very smart person. He did a universal thing.

Écrit par : term paper | 15/06/2011

Merci pour les infos, j'ai bien fais de trouvé cette page, je dormirai moins bete ce soir ! J'ai pas mal cherchais sur d'autres sites pourtant... :(

Écrit par : numero rio | 23/06/2011

Sale bikini bottoms
Nike Air Max 2011
Sale Supra Skytop Shoes
Nike Dunk sb low

Écrit par : soy | 15/07/2011

J'aime vraiment ce journal, que je souffre de ce problème ce situation m'a aidé lot.Thanks pelt la start de valeur et de maintenir votre transform.This bonne substance est grande, vous avez mentionné dans l'ensemble à l'utilisateur .. l'auteur du bon travail Gardez blogging. Vous cherchez à la learn de votre prochain flyer ......

Écrit par : pacman | 30/11/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu