Avertir le modérateur

04/02/2010

Pour audi, c'est sting qui tire sur la ficelle

Mardi dernier, les célèbres lettres lumineuses de l’Olympia n’affichaient aucun nom d’artiste mais un très surprenant : « Audi présente la nouvelle A8 ». Non, le musical-hall n’a pas été racheté par un concessionnaire germanique ; c’est juste que la marque bavaroise s’est offert la salle mythique pour lancer en grandes pompes sa berline de luxe.

Le buzz avait commencé la veille ; les organisateurs ont dû envoyer un mail groupé à plusieurs centaines d’invités pour expliquer que face à l’affluence, seuls huit cents privilégiés pourront applaudir Sting, la star britannique bookée à prix d’or pour un concert privé. Dès 21 heures, ça s’agite donc au portillon. Une foule sage de quinquagénaires en costards patiente en rang d’oignons avant d’entrer. Dans les couloirs de l’Olympia : il y a les clients fortunés aux bras de leurs épouses, les journalistes « automobile » de rigueur et les people. Toujours aussi mal rasé, Guillaume Canet fait son entrée avec le frétillant designer français Ora-Ito. A côté, Bixente Lizarazu et Franck Leboeuf parlent ballon rond. Le buffet ? Gargantuesque car pour nourrir finement tout le régiment, il faut : jarret de veau aux champignons, chiffonnade de jambon de parme et carré de lotte aux légumes. Le tout copieusement arrosé de litres de champagne. En gros, la réception bavaroise carbure et met en appétit avant que le modèle bâché au pied de la scène ne dévoile ses atours pomponnés. Pour ce moment symbolique, l’orchestre symphonique du Bauhouse et ses 55 musiciens entonne la bande originale du film culte Requiem for a dream. Visiblement pressé de grimper à l’étage, Michel Denisot manque de rater une marche et donc de nous offrir un roulé-boulé du tonnerre.

0502-MAG-P18-PEO-Sting.jpg

L’Audi rattrapée par Police

C’est à Sting d’entrer en scène. Avec un quintet acoustique, la vedette joue sur du velours. Alternant les sublimes tubes de Police et ses œuvres solos, le blondinet affiche un charisme à toute épreuve, sans bouger d’un iota de sa chaise. Roxane, Every Breath You Take ou la magnifique balade Fragile en feront pleurer certains. Une petite heure de concert, un rappel et puis s’en va. Un moment rare d’émotion pour une soirée promo aussi chic que feutrée, de la finesse à faire fondre les alliages de la berline teutonne.

 

 

 

Cédric Couvez

Commentaires

Le buzz avait commencé la veille ; les organisateurs ont dû envoyer un mail groupé à plusieurs centaines d’invités pour expliquer que face à l’affluence, seuls huit cents privilégiés pourront applaudir Sting,C’est à Sting d’entrer en scène. Avec un quintet acoustique, la vedette joue sur du velours. Alternant les sublimes tubes de Police et ses œuvres solos, le blondinet affiche un charisme à toute épreuve.

Écrit par : Viagra Online Pharmacy | 27/06/2011

I like visit the concerts. The singers create wonderful shows. There you can enjoy the music.

Écrit par : research paper | 04/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu