Avertir le modérateur

04/02/2010

Prenez un bon bol d’ermite

Si il y a bien un coin en Grèce où l’on ne se fait pas voir, c’est aux Météores. Cette région de Thessalie abrite l’un des endroit les plus reclus du monde : des monastères anciens dressés au sommet de pitons rocheux. Selon la légende, une main magnanime aurait fait tomber des rochers du ciel pour permettre aux ascètes de prier à l’écart du monde.

 

0502-MAGXX-METEORES.jpg


Chaussée des moines

Les Météores (meteora qui signifie « suspendu dans le ciel ») commencèrent à être habités au XIe siècle. Les moines y vivaient spartiatement dans des cavernes naturelles. Ce n’est qu’à partir du XIVe siècle qu’ils construisirent les monastères pour échapper aux Turcs et aux Albanais… et se rapprocher de Dieu. Sur les vingt-quatre bâtisses, il n’en reste que six en activité. Mais ils méritent les longues montées et descentes que vous vous infligerez pour les visiter. Attention : tenue correcte de rigueur. Une belle route goudronnée permet d’accéder facilement aux monastères depuis Kalambaka pour visiter les trois plus importants. Le Grand Météore est le plus ancien et le plus intéressant par les richesses qu’il renferme. Fresques remarquables de l’école crétoise du XVIe dans l’église de la Transfiguration et beaux objets religieux (icônes, manuscrits rares…) dans le musée ecclésiastique. Le monastère de Varlamm, juste en face, est moins attrayant, mais sa vue superbe sur la vallée vaut le détour. Quant à celui d’Agios Stephanos, il est habité par des religieuses et dégagerait presque une atmosphère cosy (!), vivante en tout cas. Pour redescendre depuis le monastère du Grand Météore, comptez vingt bonnes minutes de marche jusqu’à la route goudronnée de Kastraki. Ce petit chemin était autrefois le seul moyen d’accès au monastère.



Hôtel Meteora : la sortie de Kalambaka, en direction de Kastraki. Bâtisse récente sur un étage, au calme, proposant des chambres agréables, certaines avec air conditionné. Accueil chaleureux. Possibilité de louer des VTT. Doubles env. 40 €, triple env. 50 €. Internet.
14, odos Ploutarchou. Tél. : 24-32-02-23-67.

Pension Arsénis : A 3,5 km du centre de la ville, sur Eastern St of Meteora. Isolée au milieu des oliviers et des figuiers, maison à la déco rustique qui propose de belles chambres impeccables, avec salle de bains, air conditionné et terrasse. Resto sur place. Doubles env. 40 € ; familiale 55 € ; plus cher pendant les vacances. CB refusées. Tél : 24-32-02-35-00.

Koka Roka : En haut de la ville, au départ du sentier montant vers les Météores. On déjeune de plats classiques, sous une belle tonnelle. Bonne cuisine à prix corrects. Beaucoup de Grecs viennent s’y amuser et taquiner le bouzouki. Compter env. 12-15 € pour un repas. 31, odos Kanari. Tel : 24-32-02-45-54.

A lire Guide du Routard Grèce continentale 2010.

 

 

 

La rédaction du Routard

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu