Avertir le modérateur

10/09/2009

Starclash : Noel vs. Liam Gallagher

starclash.jpg

 

Superstars du clash, les deux frangins terribles du rock british aiment s'en mettre plein la poire... Cette fois-ci, c'est vous l'arbitre. Qui préférez-vous entre Noel, le guitariste et Liam, le chanteur. A vous de les départager dans les commentaires.

 

Noel Gallagher

Street Fighter
Battu pendant l’enfance par un père alcoolique, Noel suit le parcours typique du lad britannique : vols d’autoradio, bagarres à l’école et hooliganisme. Employé comme manutentionnaire dans un entrepôt, il se blesse au pied et découvre que ses mains ne servent pas seulement à donner des uppercuts. Un compositeur de talent est né.

Mortal Kombat
Tête d’affiche de la dernière édition du festival Rock en Seine, Oasis se sépare quelques minutes avant de monter sur scène. Motif officiel : le guitariste ne supporte plus l’attitude de son petit frère, toujours en retard et ivre mort. Il déclare aux organisateurs : «C'est avec une certaine tristesse et un grand soulagement que je vous informe que je quitte Oasis ce soir. Les gens écriront et diront ce qu'ils veulent, mais je ne pouvais plus travailler un jour de plus avec Liam. »

 

Liam Gallagher

Street Fighter
Bagarreur dans l’âme, Liam passe son adolescence à voler des vélos et mettre des raclées à ses deux grands frères. Renvoyé à 15 ans de son lycée à cause d’une vilaine rixe, le mancunéen se met à la musique sur le tard avant d’affirmer être la réincarnation de John Lennon. Malgré leurs incessants différents, Liam supplie Noël de rejoindre Oasis en 1992. S’ensuit 17 ans de guerre fratricide…

Mortal Kombat
Tête à claques et fouteur de merde, le chanteur n’hésite jamais à balancer des vacheries sur son grand frère: « Noel est le maboul de la famille ! ». Mais la grande gueule du groupe a également une dent contre les autres combos rock. A propos des Rolling Stones, il déclare : « Je les respecte mais leurs chansons sont un tas de conneries. » U2 en prend également plein la figure : « U2 est une bande de branleurs ! ».

Qui préférez-vous entre Noel, le guitariste et Liam, le chanteur. A vous de les départager dans les commentaires ci-dessous...

 

03/09/2009

Au bal masqué, ohé ohé

Cette année, nul besoin de vous creuser le ciboulot pour dégoter un chouette déguisement d’Halloween. Au rythme où vont les choses, le 31 octobre prochain, tous les clubbeurs seront masqués pour faire face à la pandémie de grippe A. Toujours en avance sur son temps, le 2.0 a fait appel à quelques figures de la nuit pour imaginer le futur quotidien des teufeurs. Récit d’anticipation où les cachetons de Tamiflu ont déjà remplacé les pilules d’ecstasy…

0409-MAG-UNE GRIPPE.jpg



Filtrer les virus pas les clubbeurs

« La bonne nouvelle pour les moches, c’est que maintenant tout le monde peut entrer en boîte. Avec un masque de protection sur le pif, c’est devenu facile de tromper les physios ! », ironise DJ Kaïo, nouvelle star des platines depuis que son émission « Mix by Kaïo » cartonne sur M6 Music Club. Soucieux de préserver la santé de leurs videurs et leur chiffre d’affaires, les patrons de discothèques ont lancé depuis mi-octobre une opération portes ouvertes à tous les danseurs masqués.
Résultat des courses, sur le dance-floor, la température monte d’un cran : « Depuis le début de la pandémie, je joue tous les soirs La Fièvre de NTM. C’est le tube de la rentrée et ce revival n’est pas incongru puisque les malades qui gigotent sur la piste peuvent afficher 40° de fièvre. Ce n’est donc pas une surprise si les systèmes de climatisation du Queen, du Showcase et du Social Club ont pété la semaine dernière ! », lance dans un éclat de rire le DJ hyper-protéiné.

Une cure de chasteté
Une situation qui n’arrange pas les serial-noceurs. Harvey Ambomo, journaliste pour le site branché Matérialiste.com fait grise mine : « Depuis le début de cette histoire de grippe, les filles refusent que je leur fasse des baise-mains ou des petits bisous dans le cou. C’est la parano à tous les étages. Les flacons de gel antibactérien ont remplacé les verres de vodka-glace sur les comptoirs », déplore cet insomniaque notoire. Même son de cloche chez les allumeuses ! La pasionaria des pistes Claire V. a le moral plus bas que ses talons hauts : « Jusqu’ici, j’emballais cinq mecs par nuit au Baron… Mais en ce moment, je fais chou-blanc. Plus aucun blaireau ne veut me rouler une pelle par peur d’attraper la mort. »

Des invités de masque
Seuls quelques organisateurs de raouts mondains semblent tirer leur épingle du jeu en cette période de cette crise sanitaire. Laurent Guyot, big boss de sa propre agence de RP, a trouvé une multitude de solutions pour continuer à faire fructifier son business : « Les masques logotypés à l’effigie de mes clients font désormais office d’invitation. Résultat : tous les people se font photographier en arrivant dans la soirée avec la marque de l’annonceur en plein milieu du visage. C’est tout bénéf et ça maximise les retombées médias! ». Malin comme un singe, notre pro de la com’ a même pensé à organiser des fêtes à distance en cas d’interdiction de regroupement dans des lieux publis : « On va faire la fête à distance, chacun chez soi, avec un DJ qui mixera et diffusera sa musique en streaming sur Internet et des chats Facebook où tout le monde continuera à tailler le bout de gras ! » Il ne reste finalement plus qu’à savoir si les forces de l’ordre se montreront plus clémentes sur les procès verbaux pour tapage nocturne lorsque vous essaierez de recréer l’ambiance du VIP Room dans votre F2. W

Cédric Couvez

Des DVD pleins de virus pour vos arrêts maladie

Films de zombies ou scénarios catastrophe réalistes, les virus inspirent les metteurs en scène. Retour sur les toiles les plus marquantes des vingt dernières années.

0409-MAG-ALERTE.jpg



Alerte -  (1995)
La population d’une petite bourgade américaine est contaminée par le virus ébola. Pour endiguer l’épidémie, la Maison Blanche décide de raser la ville en lançant une bombe incendiaire. Une solution qui ne plait pas du tout à Dustin Hoffman, le gentil scientifique.

L’armée des 12 singes - (1996)

Dévasté par un virus, la terre est devenue quasiment invivable en 2035.  Cobaye à gros biceps, Bruce Willis est renvoyé par des scientifiques    en 1996 pour retracer l’origine de l’infection. Et le metteur en scène Terry Gilliam d’offrir un des films de science-fiction les plus baroque et barré de la décénnie.

28 jours plus tard - (2003)

Après Trainspotting et avant Slumdog Millionaire, le réalisateur british Danny Boyle plonge dans le film de zombie et rend hommage à George A. Romero. Londres est dévastée par des hordes de fièvreux hémorragiques et c’est un coursier lambda qui doit se coltiner le nettoyage.

Je suis une légende - (2007)
Dernier survivant à hanter les ruines de New York, Will Smith tue le temps en savatant des méchants mutants qu’il nomme affectueusement les «infectés».  Les décors sont tout simplement époustouflant.

Cédric Couvez

27/08/2009

Les cinq règles pour rouler votre boss à la rentrée

Désolé de vous saper le moral, mais les grasses matinées coquines, la glandouille sur la plage et les apéros à rallonge… c’est fini. Retour à la réalité, l’heure de la rentrée a sonné. Pour ne pas se laisser submerger par le spleen et pleurnicher dans les bras de vos collègues, rien de tel qu’un petit guide de survie pour amorcer un come-back en douceur au bureau. Deux spécialistes de la jungle d’entreprise nous livrent leurs astuces pour supporter son chef après des semaines de farniente et éviter de s’écharper devant la machine à café à peine remis de vos coups de soleil.

2808-MAG-UNE.jpg

Cédric Couvez et Yvon Mézou, nouveau directeur de la rédaction de 20 Minutes.

 

Les priorités tu géreras
La montagne de courriers,  les 9 724 mails et le répondeur vocal saturé comme un solo de Metallica sont souvent les premiers à vous dire bonjour à la rentrée.  « Pour ne pas sombrer, il est primordial de vous fixer un objectif de rentrée et de consacrer une petite semaine à trier les urgences ! », avance Jacqueline Renaud, coach d’entreprise depuis dix ans. Oubliez illico les chaînes de mails débiles lancées par vos collègues punis cet été, concentrez-vous sur l’essentiel… ceux de votre chef.

Tes vacances peut-être tu raconteras
Doit-on étaler ses vacances libertines au Cap-d’Agde devant son chef ? « Tout dépend du profil psychologique de votre supérieur. Certains chefs se la jouent copain-copain. Dans ce cas, vous pouvez lui narrer vos aventures estivales, ça renforcera le lien de confiance entre lui et vous. Mais si votre boss est renfermé et distant, ne l’encombrez pas avec vos récits », conseille Alex Mucchielli, ancien universitaire et auteur de Mon chef est un con! aux éditions Maxima. En bref, gardez votre soirée diapos pour vos vrais amis…

Du temps tu prendras
Tous les athlètes vous le diront, inutile de foncer tête baissée lors de la reprise. Pour éviter le claquage à mi-saison, gérez votre effort et n’oubliez pas que la vie de bureau n’est pas un sprint mais une course de fond. « Attaquer la rentrée pied au plancher est une très mauvaise idée. Mieux vaut profiter du recul pris pendant les vacances pour gérer son stress et pauser calmement les choses. Le temps se révèle toujours être un allié dans le milieu professionnel », assure Jacqueline Renaud

La paix avec ton chef, tu feras
Rien de tel qu’une bonne coupure estivale pour oublier les griefs à l’encontre de son boss. La rentrée est un moment tout choisi pour repartir du bon pied et faire fi des prises de bec passées : « Profitez de la bonne humeur post-vacances et des derniers rayons de soleil pour tenter de moduler stratégiquement la relation que vous entretenez avec votre chef », conseille Alex Mucchielli. Et qui sait, peut être que l’été prochain, c’est avec votre N+1 que vous partagerez votre mojito les pieds dans l’eau.

De substituts jamais tu ne prendras

Se gaver d’anxiolytiques ou d’euphorisants pour supporter le stress de la rentrée n’a jamais rien arrangé, sauf le compte en banque des multinationales pharmaceutiques : « Tous les médecins vous le diront, les médicaments traitent les effets, pas les causes. Mieux vaut faire du sport pour évacuer la pression », recommande la coach. Inutile de vous doper comme un coureur de la Grande Boucle pour atteindre la sérénité bouddhiste privilégiez le vieil adage : « Un esprit sain dans un corps sain ! »

Cédric Couvez

Starclash : Marc Olivier Fogiel vs. Nikos Aliagas

 

 

2808-MAG-STARCLAH-web.jpg

Après avoir débuté leur carrière sur les ondes puis fait fortune en devenant des vedettes du PAF, Marc Olivier Fogiel et Nikos Aliagas s’affrontent dans un Starclash qui fleure bon les matinales de la FM.

Marc Olivier Fogiel

Gros micro
Un DEUG d’économie en poche, M.O.F. s’infiltre chez RTL où il délivre les résultats des courses hippiques. Repéré par Patrick Sabatier, le jeune loup part à la conquête du petit écran. Au début de la décennie, Fogiel officiel sur France Inter avant de revenir en 2005 sur RTL. Mais en septembre 2008, Europe 1 signe un des transferts de l’année et l’engage pour animer la matinale de la station. Le présentateur est reconduit cette saison. Petite nouveauté, l’émission débutera à 6h30 au lieu de 7 heures.

Petit écran
La carrière TV de Marc Olivier Fogiel décolle en 1992 lorsqu’il est engagé comme chroniqueur aux côtés de Michel Denisot dans Télés Dimanche sur Canal+. Ambitieux et bosseur, le pitbull du PAF décroche ses propres émissions avant de quitter la chaîne cryptée en 2000 pour rejoindre les rangs de France 3. On ne peut pas plaire à tout le monde s’impose comme un des talk-show où le tout showbiz vient faire sa promo entre deux salves de l’animateur. En 2006, le spin-off  T’empêches tout le monde de dormir sur M6 marche mais ne cartonne pas.

Nikos Aliagas

Gros micro
Après des études à la Sorbonne, Nikos décroche son premier job en 1988 chez RFI puis enchaîne les piges sur Radio Notre Dame. Souvent raillé pour ses quelques erreurs de français, l’homme fait son retour sur les ondes cette saison sur NRJ. L’animateur se lance à l’assaut du 6/9, la case clé de la station musicale. Fini les grasses matinées donc, Aliagas devra mettre son réveil en pleine nuit pour faire poiler les auditeurs.

Petit écran
Le beau brun débute sa carrière télé en 1993 comme journaliste pour Euronews et présentateur du JT sur TMC. En 1998, Nikos Aliagas fait ses premiers pas sur le hertzien en qualité de chroniqueur représentant la Grèce dans Union Libre, l’émission de Christine Bravo sur France 2. TF1 le débauche trois ans plus tard pour animer la Star Ac’. Le présentateur devient une star du divertissement mais n’en oublie pas l’info en collaborant régulièrement avec LCI.

10/07/2009

Fondue, pétards et Patrick Juvet au menu

Vous avez loupé la Lake Parade et vous voulez prendre un bain de foule dans la capitale suisse cet été? Du 16 Juillet au 9 Août, les traditionnelles fêtes de Genève agiteront la cité avec plus de 120 concerts gratos, 65 attractions foraines et un feu d'artifice géant reconnu pas tous les amateurs de pyrotechnie. Voici les temps forts de la programmation.

Jeudi 16 juillet ; concert de Zaho

Ca commence plutôt mal me direz-vous... La chanteuse de R'n'B préférée des ados viendra ouvrir le bal à 21h30.

Dimanche 26 juillet; Miss et Mister Fêtes de Genève

Un concours de beauté sans Geneviève de Fontenay est rigoureusement immanquable. Venez repérer les proies qui peupleront votre lit à la nui tombée...

Samedi 1er Août; Aviron Sprint Cup & saut à ski nautique

Parce que le lac Léman est un des joyaux de la ville, les sportifs d'eau se donnent RDV à midi. Après l'effort le réconfort. A 20h, c'est fondue géante sur le pont du Mont Blanc. Et pour digérer, rien de tel qu'in bon concert de Patrick Juvet, chanteur suisse né à Montreux en 1950.

Mardi 4 août; concert du Français Bill Deraime

Injustement disparu des charts hexagonaux, Bill Deraime viendra ambiancer les amateurs de folk sur la scène des clubs au Jardin Anglais.

Samedi 8 Août; feu d'artifice géant pyromélodique

Les pétards, c'est bon pour la santé! La preuve une fois de plus avec ce spectacle grandiose qui ravira le grand enfant qui somemille en vous.

1007-MAG18-FETESGENEVE.jpg

 

09/07/2009

Lake Parade, de Genève : le Freak pas Chic

Plus réputée pour ses banques privées, ses horlogers de luxe et ses exilés fiscaux que ses fêtes dantesques, la cité helvétique pète un câble une fois l’an à l’occasion de la Lake Parade. Samedi dernier, les abords du Lac Léman se sont transformés en dancefloor géant, pour le meilleur et surtou10-07-MAG-UNE-pola1.jpgt pour le pire. Récit d’une journée fort en cacao dans la cité du chocolat...

13h17 Le centre-ville a des allures de Silent Hill. La Tribune de Genève annonce 300 000 personnes... pour l’instant, ils sont trois. La circulation est interrompue sur les grands axes du défilé.

13H32 Les premiers vendeurs à la sauvette s’installent gentiment aux abords du lac Léman. Sur leurs stands, on trouve des boas fluorescents, des drapeaux brésiliens, des bombes pour se teindre la tignasse et des bières bien frâiches.

14h03 Deux heures avant le début de la parade, les différents chars peaufinent leurs montures. Les buvettes mobiles sont sponsorisées par le salon érotique Vénusia. Seule une vilaine averses vient troubler la bonne ambiance générale.

14h46 Les trottoirs longeant le lac sont pris d’assaut par une foule de badauds. La Lake Parade, c’est comme la parade de Disneyland, Mickey en moins.

15h11 Les chars commencent à balancer les watts mais restent gentiment sur place en attendant le coup d’envoi.

15h27 Défilé de looks improbables dans la foule qui afflue en masse autour des camions. Un quadra en string et catogan fait admier ses fesses tatouées. Particularité locale, le jour de la Lake Parade, on se déguise avec ses copains comme le prouve une bande d’aliens argentés à crêtes organge fluo.

16h Les douze chars s’élancent le long du lac. La Lake Parade recycle les clichés des évenements dance des nineties: 10-07-MAG-UNE-pola2.jpgles gogos danseuses ont du bide, les Dj’s des disques bourrins et les MC’s la langue trop pendue.

16h02 La preuve avec celui du char Macumba qui arrangue la foule: «C’est la gériartrie ou quoi ici !» N’est pas JoeyStarr qui veut.

16h33 Première bagarre sur le char House Nation. La bande de crétins argentés s’en prend à un indien. Où sont les cowboys de l’espace ?

16h42 La police se fait discrète. Les dealers moins. Beuh et pilulles s’échangent sous le manteau.

17h15 On traverse difficilement le pont du Mont-Blanc. Le staff du Beau Rivage, le palace le plus chic de la ville mate la parade sur le perron.

18h06 Les organisateurs ont réussi leur pari. Il y a bien 300 000 pèlerins en train de s’abrutir sur de la mauvaise techno. Le char hardcore est une publicité vivante pour une marque d’aspirine.

18h29 Les pompiers s’agitent après la découverte du premier coma éthylique.

19h06 «On dirait un lâché de débiles échappé d’un hôpital psychiatrique !» lâche un père de famille un poil furax.

19h24 Une bande de cinq fils à papa jouent les caïds. Bientôt de nouvelles victimes pour les vrais chauds.

19h48 On a atteint le point d’arrivée. Les chars coupent le son mais les fêtards ne veulent pas partir. Résultat, ça se chauffe un peu dans tous les sens et on marche sur des tessons de bouteilles. Pas glam !

19h48 Sièste bien méritée avant de redecoller.

04h11 Carl Cox mixe au ByPass, le club de Genève qui fait bouger les jeunes. Le Dj prend 40 000 euros pour deux heures de set.

10-07-MAG-UNE-pola3.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu