Avertir le modérateur

02/04/2009

Le Bad Strip de Davy Mourier

0304-MAG26-Dofus.jpg

« Je l’ai appelé “BadStrip“ car je suis un dépressif chronique. » Pourtant, à feuilleter, le blog de Davy Mourier, 32 ans, fait comme une délicieuse remontée de Prozac : avec ses comicstrips féroces, ses dessins à l’humour noir et ses propos parfois trash. « Je suis un geek qui aime bien se foutre de ma gueule. » Il met en bulles sa vie, mais aussi des superhéros ratés, des consultations à « 41 € » chez un psy, un Solid Snake atteint de claustrophobie ou la déclaration d’amour fatale d’une alien à un autre dans le jeu « Space Invaders ». « Je rêve de faire de la BD depuis que je suis au CP. La BD, ça me permet de réfléchir avant d’écrire car je suis sanguin, et ça me permet de modérer mes propos. »


Trois ans après sa création, BadStrip accueille 4 000 visites par jour et s’est diversifié en accueillant les vidéos de l’association Une case en moins, cocréée par Davy Mourier. C’est pourquoi il se trouvait hier en Ardèche, d’où il est originaire, sur le tournage de la troisième saison de « Nerdz » (diffusée le vendredi à 19 h 30 sur Nolife), « la première sitcom avec des gens qui jouent aux jeux vidéo pour de vrai ! ». Sur la chaîne Nolife, il réalise aussi « Roadstrip », émission consacrée à l’actualité de la bande dessinée. D’ailleurs, lui-même est en train de « signer pour sortir des bédés à tendance geek ».

Joël Métreau

26/03/2009

Test-ostérone

ResidentEvil5.jpgLa preuve que « Resident Evil » a changé ? Chris Redfield, le héros sexy de « RE 5 » (35 ans, 1,85 m, 80 kg, cheveux bruns) a des biceps si gros qu’on pourrait y loger deux cerveaux. L’ultime chapitre de la série, une traque aux bioterroristes en Afrique, s’est injecté des doses de stéroïdes et de grand spectacle. On ne pousse plus les portes l’œil sur le trouillomètre, ici, on admire d’abord les environnements sublimes pour mieux ruer dans les infectés au virus Progenitor. Avec un peu d’imagination, il pourrait s’agir du rejeton de l’ancêtre du survival horror, mais test ADN à l’appui, c’est plutôt un cousin éloigné de « Gears of War ». Engueulades incluses avec son (sa) partenaire dans le mode coopération.

un record de vente

Le boss à la tronçonneuse, sac à patates sur la tête, fait moins sursauter qu’une poignée de crocodiles affamés dans la mangrove ou un serpent rikiki échappé d’un pot en terre cuite. Pour apprécier pleinement « RE 5 », il faudra aussi fermer les yeux sur ce qui défie l’entendement : un fusil qui prend autant de place dans l’inventaire qu’une herbe médicinale (ça doit être de la grosse broussaille) ou l’impossibilité de tirer en mouvement. N’empêche, ce jeu à la réalisation au poil a déjà réalisé un carton. Quand l’éditeur Capcom décide de communiquer des chiffres, c’est qu’il a trouvé une bonne raison de crâner. Alors, on cite :  "Resident Evil 5" vient d’enregistrer un record de vente sur le marché des jeux vidéo - Xbox 360 et PS3 - pour son premier week-end de commercialisation avec 110 555 exemplaires vendus en France en quelques jours. » W

bien dans mon cockpit

Au royaume de la « frappe chirurgicale », l’avion de chasse est roi. Et la terre vue du ciel, dans « Hawx », pas vraiment le temps de s’en soucier, il faut cultiver les bons réflexes. Même si ce jeu tient moins du simulateur de vol que du style arcade, le multi-joueurs n’en est que plus excitant. En mode solo (très court), la licence Tom’s Clancy exige une pseudo-intrigue géopolitique avec méchants mercenaires et « rebelles mexicains ». Caramba ! Mais ce joli concurrent à la série des « Ace Combat » ne tient pas des promesses en l’air : simple, accessible et fun. Comme chanterait Véronique Jannot : « Les folies qu’on peut faire / A bord d’un Fouga Magister / Les vibrations / Aon aon, aon aon.  »

mixette


We don’t need another Hero... Ce n’est pas l’avis d’Activision. Dans la foulée de ses « Guitar Hero » avec rockeurs au cheveux gras (prochain sur la playlist, un « Metallica »), l’éditeur vient de mettre en ligne un compte Twitter et un site teaser consacrés à « DJ Hero ». Depuis, Internet s’emballe. A quoi va ressembler le jeu et surtout son périphérique ? En tout cas, selon The Daily Swarm, DJ Shadow apparaîtrait comme avatar. Mais que fait Laurent Wolf ?

Joel Métreau


05/03/2009

Leçon de kick-boxing chez les arachnides

C’est qui le plus fort, Wolverine ou Wonderwoman ? L’hippopotame ou l’éléphant ? La mygale ou le scorpion ? Grâce à « Deadly Creatures », jeu sur Wii plutôt sympa  qui se met à hauteur d’insecte, à quelques millimètres de faire « scrunch » sous votre semelle, ces deux arachnides montent sur le ring, au Texas. «Comparé aux autres créatures, comme les serpents, elles offrent un gros potentiel de gameplay, explique Jordan Itkowitz, lead designer. Et dans un jeu où figurent des proies et des prédateurs, on pensait que les joueurs trouveraient davantage de plaisir à être les prédateurs le plus souvent possible.

La science à la rescousse
Ce beat them up de la chaîne alimentaire prétend être « fondé sur les attaques que le scorpion et la mygale utilisent dans la réalité... » Mon œil. Déjà, dans le jeu, les araignées, elles poussent plein de petits cris. Si elles faisaient la fiesta dans ta maison de campagne, t’irais porter plainte pour tapage. Et puis... la mygale, elle a une « attaque rotative », comme si on l’avait croisée avec un freesbee.

Heureusement la science vient à notre secours. « Allô ? Le Museum national d’histoire naturelle de Paris ? » Max Goyffon « fuit les jeux vidéo » mais pas les scorpions, dont il est un spécialiste. Alors, le scorpion, il peut mettre une bonne raclée ?  « Il n’y a pas vraiment de mécanisme d’attaque chez lui. Il est plutôt toujours en train de fuir. Certes, il peut attraper sa proie avec ses pinces, mais il ne charge jamais. » Et c’est qui le plus fort alors, le scorpion ou l’araignée ? « Le scorpion peut être neutralisé dans la toile d’une veuve noire car il se fatigue assez vite en se débattant. »

Pour Christine Rollard, spécialiste des araignées, « les scorpions et les mygales peuvent s’attaquer. En général, c’est le plus gros qui mange le plus petit. » Et c’est gros comment les mygales ? « C’est variable, il en existe de deux millimètres et d’autres, pattes étalées, qui font la taille d’une grosse assiette ». Bon app’. Revenons au jeu... La mygale, on la voit lancer des toiles pour immobiliser ses adversaires. « C’est de la fiction, explique la scientifique.  Cela dit, il existe des araignées cracheuses, comme les Scytodes Thoracica qu’on trouve chez nous. A partir de leur bouche, elles envoient une soie gluante qui scotche leurs proies. »  Wouah ! Des mini Spider-man.

Et au fait, Max Goyffon, le scorpion il a une image de super-vilain, nan ? « C’est un traître. Il a beau avoir l’air calme et reposé, on se peut se prendre un coup de venin quand on l’énerve ». Ah ouais, ça me rappelle quelqu’un.

Joël Métreau


12/02/2009

Encore au stade des préliminaires

1302-MAG-XMAN.jpgC’est pas faute d’avoir inventé le fameux bâton-de-joie, le joystick. C’est pas faute d’avoir inventé le pixel porno, au début des années 1980, sur Atari 2600 : « Custer’s Revenge» avec un général qui tire ce qui bouge - une Indienne en l’occurence – ou « X-Man » – rien à voir avec Wolverine –, dont le scoring se mesure à l’orgasme. Mais question cul, le jeu vidéo reste encore frileux.

Aujourd’hui, hormis les eroges, ces jeux nippons hyper polissons, l’industrie du jeu vidéo continue de se toucher, alors que le cinéma a trouvé son point G. Serait-ce le syndrome « Hot Coffee Mode » de « GTA San Andreas » (Un mini-jeu où le joueur aide le héros à satisfaire un besoin pressant avec sa copine) , qui continue de peser ? L’histoire avait suscité la colère des associations familiales et de Hillary Clinton, alors sénatrice.

Même le plus récent RPG de science-fiction « Mass Effect» avait créé la polémique à sa sortie aux Etats-Unis. Pourquoi ? Une scène de sexe. Entre une asari et un humain, entre Liara T’Soni et John Shepard. L’objet du délit ? A peine digne des érotiques de NT1 : notes de piano, fondus au noir, corps qui se frôlent. Dialogue final : « Par la déesse, c’était incroyable Shepard ! – C’est le moins qu’on puisse dire... » On est contents pour eux.

Brenda Braitwaithe, game designeuse américaine, et auteur d’un Sex in Video Games, explique : « Aux Etats-unis, les jeux vidéo mainstream sont vendus dans les grandes chaînes et doivent donc être classifiés. Des jeux classés «Adult’s Only» ne peuvent être vendus dans ces magasins. Donc, pour ne pas courir de risques, les développeurs décident de couper les scènes.» Ils ont donc tendance à confondre la pratique de l’ellipse avec une figure de kama-sutra. Dans « God of War I », Kratos avec deux nanas, dans un lit XXL : plan sur un vase secoué dans tous les sens. Dans « God of War I», Kratos avec deux nanas, dans un jacuzzi : plan sur un chérubin-Manneken Pis, dont le jet varie frénétiquement. Très frais. Dans «Fable II», on fait toujours l’amour dans le noir. Tant mieux, il y en a qui préfère. Mais rien ne sert de cacher le sexe, il revient par la petite porte. Avec l’atelier de «Spore», des joueurs ont fabriqué des créatures qui font la bête à deux dos. Et sur «WoW», une guilde s’était amusée au jeu de rôle sexuel, avant d’être dissoute. Censure ? En attendant, à défaut d’échange câlin de fluides, on peut toujours s’envoyer des gerbes de gore.

Joël Métreau

22/01/2009

Avec « Wheelman », carbure au diesel

Wheelman.jpgN’oubliez pas le guide. Il a abandonné une carrière de videur pour jouer les gros bras au cinéma. Dans la catégorie crâne luisant et pecs saillants, le chaînon manquant entre Bruce Willis et Jason Statham, Vin Diesel. Voici le héros de « Wheelman », jeu d’action et de bagnoles, développé par Tigon Studios, que l’acteur a fondé lui-même en 2002 et qui est déjà à l’origine de la transposition en pixels des Chroniques de Riddick.

40 km2 en 3D

Mieux que Google Maps, voici donc une occasion de tourisme virtuel dans Barcelone. Car comme New York – Liberty City pardon – était l’impressionnant monde ouvert de «Grand Theft Auto IV», ici, c’est la capitale catalane, qui sert d’arrière-fond à «Wheelman», Soit une représensation en 3D de 40 km 2 de la métropole, des « larges autoroutes montagneuses aux lacets de routes côtières en passant par les ruelles étroites de la vieille ville gothique.», explique Craig Duncan, le directeur du studio Midway Newcastle. Mais pourquoi Barcelone ? « C’est une belle cité, avec une architecture et une géographie étonnantes. Et puis, on voulait un décor plus cosmopolite que les traditionnelles villes américaines qui ont été reproduites dans beaucoup de jeux ». Azulejos, palmiers, ciel bleu, la Méditerranée quoi. « Pour modéliser Barcelone, l’équipe a pris des milliers de photos et des enregistrements audio, qu’on a retravaillés. Chaque ville a une ambiance sonore unique. »

A 200 à l’heure, entre deux gunfights, il suffit de lever les yeux de la mini-map pour mater la trentaine de monuments et de sites touristiques implémentés dans le jeu : Les Casa Milà et Casa Battló de Gaudi, la Tour Agbar, l’Arc de triomphe, la cathédrale Sainte-Eulalie... « Wheelman » s’avère donc indispensable au moins pour ceux qui ont rêvé de descendre en Pontiac les Ramblas, de la place de la Catalogne jusqu’au port, coursé par les flics ou les gangsters. Hasta la vista, baby.

« Wheelman», sortie le 20 mars,

sur Xbox 360, PS3 et PC.

 

 

Joel Metreau

15/01/2009

Les gamer accros à l'héroïne


1601-MAG-JEU VIDEO.jpgVieillir de treize ans sans prendre une ride, séduire dans les mags sans être photoshopée, ne jamais avoir besoin de faire les soldes, ni le ménage dans son manoir ? Bien sûr, Lara Croft, l’incarnation du glamour dans le jeu vidéo. Peut-être un peu trop au goût d’Eidos. Selon The Times, l’éditeur, déçu par les ventes du dernier « Tomb Raider » aux Etats-Unis, songerait à remanier l’aventurière, pour plaire davantage aux femmes. Lara, future victime du syndrome «girl next door» ?

Car le glam est moins aux fortes poitrines qu’aux silhouettes sportives : taille mince, allure élancée. C’est Faith, l’acrobate de « Mirror’s Edge » (sorti hier sur PC), c’est Elika, la copine du « Prince of Persia » . Mais le glamour bimbo, celui qui fait vibrer les manettes des gamers, a encore de beaux jours devant lui... Voyez «Bayonetta», le prochain Beat them all dans la lignée de « Devil May Cry » : un look de secrétaire pulpeuse, chignon et lunettes, combi de cuir.. et une botte secrète : de gros flingues scotchés à ses talons hauts.

A l’image de Lara Croft incarnée par des vraies bombes, le people nourrit le glamour... C’était Nicole Kidman, au cerveau relifté par «Le programme d’entraînement cérébral avancé du Dr Kawashima». Et aujourd’hui, c’est un pur beau gosse, l’homme le plus puissant du monde, qui ramène la Wii de ses filles à la Maison Blanche, raconte le New York Times. « Yes, Wii Can ».

Et apparaître dans un jeu vidéo devient encore plus glamour que la cryogénisation : le featuring de la star de ciné Maggie Q dans « Need for Speed Undercover », les modélisations de Nelly Furtado et Fergie dans « Celebrity Sports Showdown » ou de 50 Cent dans... « 50 Cent : Blood on the Sand » (sortie le 20 février). Bon, les résultats ne sont pas toujours probants, comme la tronche d’Amélie Mauresmo dans « Virtua Tennis 3 », où l’on a impression qu’un zombie monte au filet.

Hélas, comme vous n’êtes pas assez riche, beau/belle et célèbre, même pas pour être figurant dans « Les Sims » , même pas pour porter des lunettes noires sur la pochette d’un « Singstar », il ne vous reste plus les accessoires pour vous y croire. Thrustmaster a sorti une housse de DS couleur argent métallisé « faite pour briller de tous ses éclats suivant le retour à la mode de la pochette de soirée» avec « finition strass de son rabat ». Plus glamour encore : aux Etats-Unis, From Bags to Riches, boite de location de sac à main de luxe propose le deal suivant: t’empruntes un Louis Vuitton ou un Prada, on te prête une DS avec. Chic ! Je peux garder la console ?

Joel Metreau

 

 

09/01/2009

Les bonnes résolutions du gamer



On l’a tous remarqué, les fêtes se sont écoulés dans une ambiance de crise : l’oncle s’est cassé la jambe en tentant un revers à Wii Sports, la petite nièce a traité le Père Noël de c*#!#!!?! en recevant «Léa Passion Bébés » au lieu du dernier « Alexandra Ledermann » et la mère a0901-MAG-FUMER.jpg rendu son dessert après une démonstration appuyée de «Dead Space». Après les consoles à gogo (aujourd’hui un parc étoffé de 45 millions de Wii, 28 de Xbox360, 19,5 de PS3 dans le monde), après un «Singstar» éthylique entre la poire et le fromage, après avoir été humilié à «Fifa 09», après les jeux moisis et les tueries, que reste-t-il donc ?

A part attendre «Street Fighter IV», c’est le moment où jamais de prendre de bonnes résolutions... Parce que vos héros, ils n’en prendront pas : Solid Snake continuera de s’en griller une, Mario ne rasera pas sa moustache de biker, Niko Bellic ne renoncera pas aux filles de joie et le Prince (of Persia of course) continuera de faire des blagues Carambar. En panne d’idées alors ? Les éditeurs pour DS pensent à vous. Pour cramer les calories post-réveillon, il y a «Marche avec moi » (sortie fin février), avec ses podomètres et son classement « pour découvrir les meilleurs marcheurs du monde et la distance qu’ils auront parcourue ». Le truc à faire fureur dans les manifs de lycéens. Sinon dans la série «Mon Coach personnel », voici «J’arrête de fumer avec la méthode Allen Carr», garanti sans pause clope entre deux niveaux.

Mais on peut aussi prendre son destin en main, et prendre les bonnes résolutions soi-même. En 2009, par exemple, on décidera de créer un avatar qui nous ressemble vraiment, pas un clone avec les yeux de Jennifer Connelly, la bouche de T.I. et le cul d’Halle Berry.

En 2009, on prendra la peine de lire la notice des jeux, à défaut d’ouvrir un bouquin. « En cours d’utilisation, faites des pauses de dix à quinze minutes toutes les heures » et on pensera à s’alimenter. En 2009, on arrêtera de comparer la xbox 360 et la PS3, on terminera les jeux jusqu’au générique de fin, on n’ira plus sur Internet chercher les solutions. Sur « World of Warcraft » , on écrira distinctement « cherche groupe pour donjon héroïque », et pas « ki ch de l’héro ? », au risque de faire passer le continent de Norfendre pour une plaque tournante de la drogue. Car en 2009, c’est décidé : en ligne, je proscris le langage SMS (« STFU », « OMG », « OLOLOL », c’est fini) et j’arrête de parler geek (« Je me suis fait headshot par un noob »). Mais bon... Les bonnes résolutions n’engagent que soi-même et les meilleures ne sont jamais tenues. (o.~)

Joel Metreau

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu