Avertir le modérateur

13/11/2008

Star Clash: Mark Wahlberg vs. Leonardo DiCaprio

Ils ont tourné plusieurs fois ensemble, mais tout les séparent... A l'affiche actuellement de deux thrillers palpitants, Mark Wahlberg et Leonardo DiCaprio sortent les flingues pour un match people exclusif. Préférez-vous l'ex voyou de Boston ou le beau gosse d'Hollywood? C’est à vous de nous le dire! Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier 2.0. A vous de les départager ci-dessous…

starclash[4].jpg

Mark Wahlberg

New Kid
Né dans une banlieue ouvrière de Boston en 1971, Mark Wahlberg passe son adolescence à dealer de la came, voler à la tire et mettre des bourre-pifs à ses copains d’école. A 16 piges, le bad-boy est condamné à 50 jours de prison au pénitencier de Deer Island pour vol avec violence. En sortant, le voyou change son fusil d’épaule et retrouve le droit chemin. Son frère, Donnie, membre du boys band New Kids On The Block, l’incruste dans le combo. Avec ses plaquettes de chocolats en béton armé, Marky Mark fait craquer les minettes. Mais le jeune homme se lasse vite. Il se lance dans le rap et rencontre un certain succès outre-atlantique. Repéré par Calvin Kein, Wahlberg pose pour une publicité qui lui ouvre les portes d’Hollywood…

On The Blockbuster
En 1994, Mark Wahlberg fait ses premiers pas sur grand écran dans Opération Shakespare. Le film n’est pas un chef d’œuvre mais permet au jeune acteur de se faire remarquer par les directices de casting. Un an plus tard, il croise la route d’un certain Leonardo DiCaprio dans Basketball Diaries. Quelques navets plus tard, le réalisateur Paul Thomas Anderson fait de lui une star en lui confiant le premier rôle du très branché Boogie Nights. S’ensuit une grosse flopé de films d’actions qui l’imposent comme une valeur sûre du box-office. En 2006, Mark passe la vitesse supérieure et se frotte aux plus grands dans les Infiltrés de Scorsese et La nuit nous appartient de James Gray. Il est actuellement à l’affiche de Max Payne. L’adaptation ciné du célèbre jeu vidéo sanglant.


Leonardo DiCaprio

New Kid
Si Leonardo a vu le jour à Hollywood, il n’est pas pour autant un enfant de la balle. Fils d’un immigré italien et d’une ressortissante allemande, Leonardo use ses fonds de culottes dans les cours de comédie qu’il fréquente assidûment. A l’âge de 14 ans, le blondinet enchaîne les spots publicitaires et commence à choper quelques petits rôle dans des séries TV. En 1991, il se fait repérer grâce à sa prestation dans le sitcom Quoi de neuf, docteur ?. Un nanar d’horreur plus tard, il s’impose dans Blessures secrètes où il partage l’affiche avec Robert De Niro. Mais c’est son interprétation de Gilbert Grape, où il campe un attardé mental qui restera dans les annales. Son jeu est si fin que l’ensemble de la profession est persuadée qu’il est vraiment malade…

On The Blockuster
1996, Leo fait chavirer toutes les midinettes dans le très clipesque Romeo+Juliette. Un tour de chauffe comparé au raz-de-marée Titanic. Le long métrage de James Cameron fait du beau blond une star planétaire que même votre grand-mère adule secrètement sous les draps. Après avoir fait pleurer dans les chaumières, Leonardo veut du lourd et du sérieux. Le comédien est pris sous l’aile de Martin Scorsese qui lui confie un rôle dans chacune de ses nouvelles productions : Gang of New York, Aviator ou encore Les Infiltrés. Ces films lui permettent de s’assurer une place au panthéon des acteurs du 21ème siècle. DiCaprio est en ce moment sur les écrans dans le dernier thriller de Ridley Scott, Mensonge d’état.

Cédric Couvez

Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier 2.0. A vous de les départager ci-dessous…

 

 

06/11/2008

Star Clash Pamela Anderson vs Victoria Silvstedt

Star Clash Playmate: Pamela Anderson vs. Victoria Silvstedt

Vendredi, le 2.0, le cahier week-end de «20 Minutes», vous offrira un numéro spécial «Nabaztag», «lapin» en arménien. De quoi inspirer un Star Clash exclusif entre deux bunnies qui ont fait les beaux jours de «Playboy». Pamela Anderson vs. Victoria Silvstedt, c’est le match des blondes qui ne se dégonflent pas!

starclash.JPG


Victoria Silvstedt

Lapin:
Malgré un blaze à coucher dehors, Victoria Silvstedt s’est imposée comme l’une des belles plantes les plus buzzée de la galaxie Playboy. Et pourtant petite, la belle Victoria avait tout d’un garçon manqué. Née en 1974, cette suédoise excelle en ski alpin. Elle se hisse à la quatrième place de l’équipe nationale olympique avant d’aller tenter sa chance au concours de Miss Suède en 1993.Vic finie première dauphine. Un an plus tard, elle se lance dans le mannequinat. Mais c’est un magazine pour adulte qui la rendra célèbre…   

Lapine:
Sexy en diable, Miss Silvstedt est élue playmate de l’année en 1997. Les portes du showbizz s’ouvrent alors à elle. En 2002, elle tente de se recycler dans la chanson, un flop ! Même régime pour ses apparitions au cinéma où elle incarne pourtant à merveille la bimbo qui n’a pas froid aux yeux, ni ailleurs… C’est finalement dans le PAF qu’elle explose. Christophe Dechavanne la recrute sur TF1 pour tourner «La Roue de la fortune». Victoria est si bonne qu’elle reprend ce rôle dans la version italienne diffusée sur Italia1.


Pamela Anderson

Lapin:

Pam voit le jour en 1967 dans un bled paumé en Colombie-Britannique au Canada. Plus portée sur ses formes que sur le fond, elle abandonne ses études pour emménager à Vancouver où elle donne des cours de fitness. En allant assister à un match de foot, son joli minois est repéré par une marque d’alcool qui l’engage pour une pub. Hugh Hefner flaire la bonne affaire et Pam devient la playmate du mois d’octobre en 1989. Sa carrière de sex-symbol est lancée.

Lapine:

En 1992, Pamela fait décoller les scores d’audiences d’Alerte à Malibu. Mais après cinq saisons, Miss Anderson raccroche son bikini pour conquérir Hollywood. Manque de cul, Barb Wire, son premier film végète dans les bas-fonds du box-office. Plus occupée à se chamailler avec Tommy Lee, son mari tatoué, qu’à s’illustrer sur grand écran, la bimbo vend son image à qui veut. Végétarienne convaincue, Pam devient l’ambassadrice de la Peta, l’association américaine de protection des animaux. Depuis, elle se rêve en Brigitte Bardot.

Cédric Couvez

23/10/2008

Schizo Clash: Björk vs Björk

En Islande, il n’y a réellement qu’une seule star internationale : Björk ! Le petit troll punky est devenu une diva aux multiples caprices… Préférez vous la Björk d’avant, un peu frapadingue mais gentille comme tout, ou la Björk de maintenant, superstar mais complètement ingérable ? C’est à vous de nous le dire, dans le premier «Schizo Clash». Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier 2.0. A vous de les départager ci-dessous…


bjork.JPG

L’innocente hippie
Née à Reykjavik en 1965, Björk grandit avec sa mère dans une communauté hippie. Pendant que maman fume des cônes et s’ouvre les chakras, la petite brunette fréquente dès l’âge de cinq ans à la Barnamúsíkskóli, une école de musique où elle suit des cours de piano et souffle dans une flûte. Elle y acquiert une formation classique avant d’enregistrer son premier opus en 1977. Il s’écoule à 5.000 unités et son album devient disque d’or en Islande. Björk n’a que 12 piges. En 1983, Björk se lance dans le punk avec ses copains de classe. Le groupe s’appelle KULK mais leurs productions ne s’exportent pas. Quatre ans plus tard, le combo se transforment en The Sugarcubes. La chanteuse semble déjà bien allumée mais son look de lutin venu du froid fascine les médias. En 1992, elle dissout la formation, lance sa carrière perso et file s’installer à Londres. Björk collabore avec les producteurs les plus hype du moment. Ses albums s’emparent des charts. Finie l’innocence, à 30 ans, la petite Islandaise devient une star mondiale.

La diva parano
En 1996, Björk est métamorphosée. La chanteuse scalpe une journaliste télé qui tente de lui poser une question sur son premier enfant lors de son arrivée à l’aéroport de Bangkok. L’image de la pop star s’assombrit. Malgré ses tenues de scènes colorées et ses disques entraînants, Björk ne fait plus rire grand monde. Fruit des phantasmes les plus étranges, l’artiste échappe de peu un an plus tard à un attentat. Un fan lui a envoyé par la poste un colis piégé à l’acide, intercepté in extremis par Scotland Yard. De plus en plus parano, la vedette devient rapidement une diva qui enchaîne les caprices. Son armée d’assistantes n’a plus le droit de lui parler en direct, la liste des doléances qu’elle réclame dans sa loge s’allonge comme le nez de pinochio et ses musiciens ont l’obligation de voyager dans un autre bus-tour qu’elle. Janvier 2008, Björk récidive le coup de la baston à l’aéroport. Elle saute sur le dos d’un photographe néo-zélandais et déchiquette son pull à Auckland. The Dark Side Of The Björk…

Cédric Couvez

>>> Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier «2.0 Reykjavik» » A vous de jouer…

16/10/2008

Star Krach : Jérôme Kerviel vs. Nick Leeson

Krach, boum, hue ! Joueurs invétérés, ils l’ont été et ils en vivaient… très bien. Mais un coup de poker de trop sur les marchés et la descente aux enfers est assurée. « Star Krach » exclusif entre Jerôme Kerviel et Nick Leeson, deux anciens traders fous ! Maintenant, c'est à vous de voter et de les départager dans les commentaires… Les meilleurs seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier « 2.0 »….

starclash[3].jpg

Nick Leeson

Il a crevé la bourse
En 1995, Nick Leeson est trader britannique à la bourse de Singapour. Son job est de gérer l'ensemble des transactions pour l'ordre des clients de la Barings, la banque de la Reine. Manque de bol, Nick se prend pour le Tony Montana des marchés. Il commence à spéculer secrètement sur un compte caché pour masquer ses pertes. Manque de bol, les valeurs asiatiques s’effondrent suite au tremblement de terre de Kobe. Nick est démasqué par son état-major. Il a fait perdre 1,3 milliard de dollars à sa banque qui frôle la faillite.

Il crève l’écran
Très vite interpellé dans sa cavale à l’aéroport de Francfort, Nick Leeson écope de 6 ans et demi de prison à Singapour. Lors de sa rétention, sa femme le quitte et les médecins lui diagnostiquent un cancer du côlon. Mais simultanément, le courtier fou devient une star du box-office dans «Trader », le biopic où Ewan McGregor joue son rôle. Depuis, Nick fait fructifier sa notoriété en donnant des conférences et en écrivant des bouquins. Pour les commander : www.nickleeson.com


Jérôme Kerviel

Il a crevé la bourse
Né en Bretagne en 1977 d’un papa forgeron et d’une maman coiffeuse, Jérôme Kerviel est un rastignac qui a vite appris à manipuler les chiffres. Recruté en 2000 par la Société Générale, le jeune courtier grimpe vite dans la hiérarchie. Mais le 24 janvier 2008, tout s’effondre. La banque annonce que son trader a occasionné une perte record de 4,9 milliards d’euros. Deux jours plus tard, Jérôme Kerviel est placé en garde-à-vue avant d’effectuer cinq semaines de détention provisoire à la prison de la Santé. Il reste soumis à un contrôle judiciaire en attendant le procès.

Il crève l’écran
Devenu le nom propre le plus recherché sur le net lors de son arrestation, Jérôme Kerviel jouit immédiatement d’une incroyable cote de popularité. Si ce jeune loup des marchés jure n’avoir encaissé aucun centime d’euros de sa fraude, il en est de même pour les nombreux produits dérivés qui utilisent son nom.T-shirts, BD et multiples bouquins capitalisent pourtant sur son image de Robin des bois de la finance. Avec ses faux airs de Tom Cruise, le beau gosse pourrait pourtant monnayer très cher l’adaptation cinématographique de ses mémoires ! À l’instar d’un certain Nick Leeson…

Départagez ces deux bombes dans les commentaires… Les meilleurs seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier « 2.0 »…. Pour voter, c'est ici !

01/10/2008

Star Catch: Kelly Kelly, Candice Michelle, quelle diva du catch préférez-vous?

clash.jpg

 

 

Brushing parfait, plastique irréprochable et sourire ultra-bright, les divas du catch n’ont rien à envier aux bimbos de Playboy. Et pourtant, ces poupées ricaines gagnent leur vie en se frittant entre les cordes tous les deux jours. «Star Catch» exclusif entre Kelly Kelly et Candice Michelle, les deux stars de la ligue WWE... Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier du cahier 2.0. A vous de les départager…

 

Kelly Kelly

 

Du string au ring

Aussi souple qu’un chaton de 3 mois, Barbara Blank a.k.a Kelly Kelly a longtemps brillé sur les praticables de gymnastique du lycée. Plus douée pour les roulades avant que pour les dissertations, Kelly au carré a carrossé dans les moindres détails sa sculpturale silhouette. Au point de faire l’impasse sur la case université en tentant une carrière de mannequin lingerie. C’est dans un catalogue de Venus Swimwear qu’elle est repérée par la ligue. Kelly a trouvé sa voie.

 

Sauvée par le gong

Le 13 juin 2006, Kelly Kelly monte pour la première fois sur un ring et devient par la même occasion la plus jeune catcheuse de tous les temps à seulement 19 ans. Redoutable lutteuse, la blondinette devient vite la coqueluche des fans masculins qui rêvent tous de la mettre au tapis. Mais la bimbo n’est pas un cœur à prendre. Elle enchaîne les relations avec ses confrères masculins entre deux apparitions dans les clips de Timbaland.

 

Candice Michelle

 

Du string au ring

En quittant Milwaukee pour Los Angeles dans les années 1990, Candice Michelle se voyait plutôt nommée aux Oscars que sur un ring de catch. Mais après avoir couru les casting de la cité des anges et multiplié les rôles de figuration dans d’obscures séries tv, la belle brune a décidé de jouer à fond la carte sexy. Quelques films érotiques et une couverture de Playboy plus tard, elle débute sa carrière de lutteuse le 15 novembre 2004.

 

Sauvée par le gong

Candice Michelle n’est pas qu’une jolie fille dans un monde de brute. Avec son tempérament de tigresse, l’Américaine s’est vite imposée comme une pro de la manchette surprise. En juin 2007, elle devient championne du monde. Manque de bol, elle perd son titre quelques mois plus tard et se blesse sévèrement à l’épaule. Mais Candice a de la chance dans la vie… son mari est chiropraticien. De quoi la remettre sur pied en moins de dix mois et envisager un nouveau titre mondial en 2009

Pour voir les deux divas réunies par leur passion du catch, c'est ici (attention, c'est chaud).

Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier « 2.0 @ London » A vous de jouer…

Cédric Couvez

24/09/2008

Star Clash : Keira Knightley, Sienna Miller, qui préférez-vous?

starclash[1].jpg

 

 

Hollywood se les arrache et c’est pourtant au pays du pudding que ces deux bombes ont explosé. Sienna Miler vs Keira Knightley, c’est le Star Clash spécial «British Babes». Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier « 2.0 @ London » A vous de jouer…

 

Keira Knightley

 

Roots

Fille de l'acteur anglais Will Knightley et de la scénariste écossaise Sharman Macdonald, Keira est une enfant de la balle. Dès l’âge de 7 ans, la londonienne court les casting et enchaîne les rôles dans les séries tv. A 13 ans, elle est engagée par George Lucas pour le rôle de Sabé dans «Star Wars : épisode I - La Menace fantôme». De quoi lancer la machine…

 

Box-Office

En 2003, Keira Knightley devient une star mondiale grâce à trois films : les comédies Joue-la-comme Beckham et Love Actually, sans oublier le premier opus de Pirates des Caraïbes dont elle assurera les deux derniers épisodes. Mais malgré cette série de blockbusters, la jolie brune peine à trouver « Le » rôle dramatique dont elle rêve depuis la maternelle.

 

Love Stories

Manque de bol pour ses fans masculins, Keira Knightley n’est pas célibataire. Depuis quelques mois, l’actrice vit une belle histoire avec son confrère Rupert Friend rencontré sur le plateau d’Orgueil et préjugés. Avant lui, elle s’était affichée avec le mannequin Jamie Dornan et l’acteur Del Synott qui a tenté de se suicider lors de leur rupture. Keira fait des dégâts.

 

Sienna Miller

 

Roots

Si Sienna Miller a passé toute son enfance dans la très strict Heathfield School, à Ascot dans le Berkshire, c’est à New York qu’elle a vu le jour en 1981. Son joli minois l’aide à percer dans le mannequinat mais Sienna n’a qu’un but en tête : devenir actrice. Après avoir suivie des cours d’art dramatique, la blondinette décroche son premier rôle dans South Kensington, une petite comédie british sans prétention.

 

Box-Office

N’ayons pas peur des mots, la filmographie de Sienna Miller n’a rien d’impressionnant. Habituée des seconds rôles de jolie fille, la comédienne s’est illustrée en 2004 dans le génial Layer Cake et le nettement moins bon Irrésistible Alfie en compagnie d’un certain Jude Law. Deux ans plus tard, elle interprète l’icône branchée des seventies Edie Sedgwick dans Factory Girl.

 

Love Stories

Gageons que le tableau de chasse amoureux de Sienna Miller est nettement plus noirci que son curriculum vitae. Noël 2004, la poupée blonde devient la fiancée de Jude Law qu’elle pique à sa copine Sadie Frost. Depuis leur rupture en 2006, les conquêtes de Sienna se succèdent. Les acteurs Daniel Craig, Hayden Christensen ou encore Rhys Ifans en ont fait les frais. L’été dernier, l’actrice s’est entichée de Balthazar Getty, un homme d’affaires marié… Voleuse va !

Vos votes et commentaires seront compilés vendredi dans l’édition papier « 2.0 @ London » A vous de jouer…

Cédric Couvez

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu