Avertir le modérateur

29/10/2009

"DJ Hero", des tours de vinyle et puis scratch

Le crépitement du vinyle est mort, vive le vinyle. Les plus vieux se rappellent encore de leurs premières boums à mange-disques orange. Deux spots de couleur, les rideaux tirés, les meubles qu’on pousse… Désormais les logiciels Traktor et Serato font des partys une activité de geek, la tête dans le lap-top. Aussi  « DJ Hero », grâce à son périphérique en forme de platine, vient à point nommé rappeler que l’art du mix est né sur des disques gondolants à la chaleur. Un jeu vidéo ? « N’importe quelle personne qui peut jouer un air simple au piano et sait faire fonctionner une Game Boy peut devenir DJ», écrivait dans les années 1990, Gavin Hills, journaliste à The Face. Autant dire qu’Activision, éditeur du jeu et des bankable « Guitar Hero », l’a pris au mot.

3010-MAG-SHO-LEAD.jpg

Rock, hip-hop ou dance
Mixer, c’est d’abord l’art d’accoupler les morceaux. Plus que l’avènement des DJ-stars, « DJ Hero » scelle la reconnaissance du « mash-up », le fait de fondre deux titres musicaux en un. Un genre déjà popularisé en 2002 avec l’album As Heard On Radio Soulwax Vol. 2. Le jeu, qui sort aujourd’hui, contient en effet plus de 90 morceaux inédits, des rencontres parfois improbables (Rihanna vs. The Killers, Eminem vs. Beck), qu’on prend plaisir à débloquer en progressant. Annoncé en début d’année, « DJ Hero » avait suscité un immense buzz grâce à ses collaborateurs prestigieux : Grand MasterFlash, DJ Shadow, Daft Punk… puis, David Guetta comme « ambassadeur ». Cette diversité d’artistes reflètent bien le mélange de styles musicaux : du rock au hip-hop en passant par l’électro et la dance. Mais pour le gameplay, pas de surprise, on reste dans le domaine de « Guitar Hero ». Pendant qu’une partition défile à l’écran, il faut appuyer sur les boutons correspondants, faire tourner le plateau pour des effets de scratchs et jongler avec le cross-fader afin de mélanger les pistes.
Petit conseil, éviter de poser le périphérique sur les genoux, mais plutôt sur un support stable, table basse ou chaise. Car avec sa difficulté croissante, les amateurs de challenge auront besoin d’être bien calés.

Joël Métreau


Sur Wii, PS2, PS3 et Xbox 360, environ 110 €. Edition collector (un double CD avec des titres de Jay-Z et Eminem, un flightcase, un support pour le périphérique...), 200 €.

23/10/2008

Festival Airwaves 08: un courant d'air frais dans la musique

Il est 5 heures du mat’, vous avez squatté cinq super clubs, vu dix bons groupes, rencontré quinze nouveaux potos et êtes tombés amoureux vingt fois? Bienvenue au Iceland Airwaves Music Festival ! Depuis 10 ans, ce rassemblement de kids ultra-branchés est devenu la tête chercheuse des « next big thing » de la musique indépendante. Bloc Party, TV On The Radio, Hot Chip, Kaiser Chiefs ou encore les Klaxons y ont fait leurs classes avant d’exploser sur la scène internationale. Malgré une crise économique qui daube encore plus le souffre que les volcans islandais, le festival a tenu toute ses promesses le week-end dernier.

2410-MAG-RAMR.jpg

Si les mauvaises langues parlaient de déprogrammation de combos flippant d’être payés en couronnes, il n’en fut rien, bien au contraire. Première info indispensable, ce festival se tient la nuit. Les couche-tôt peuvent donc aller se rhabiller… Pendant quatre jours, le Reykjavik Art Museum s’est transformé en salle de concerts pour accueillir une plâtrée de têtes d’affiches : CSS et Vampire Weekend ont fait pogotter jusqu’à minuit les 8.000 festivaliers. Mais l’intérêt du Airwaves Festival est ailleurs. Profitant de la promiscuité de tous les hot-spots de la ville, (ou plutôt de la rue) il suffisait de filer sur le trottoir d’en face pour atterrir au Tunglid, le club hype du moment. Simian Disco Mobile, Crystal Castles ou encore la française Yelle ont fait cramer le dance-floor dans une ambiance éthylique proche du « binge drinking ».

 

À quelques encablures de là, le Vegamot offre en marge du festival distille la crème du son hip-hop. Étrangement, le rap américain fait davantage bouger le popotin des modasses locales que le rock alternatif estampillé fashion… Un paradoxe de plus au pays des elfes. Le « off » du festival est également immanquable. Dès 19 heures, toutes les boutiques arty de la rue se transforment en warm-up funky. Une horde de Dj’s islandais font jerker les premiers fêtards entre deux portants de fringues. En before ou en after, Reykjavik n’est pas prête d’aller se pieuter.

Cédric Couvez

>>> Votez pour votre groupe islandais préféré et découvrez les notres ici.

FM Belfast, la révelation islandaise de l'automne

Cet hiver, l’avenir de l’électro-pop passera par l’Islande ! Question création musicale, les ilais frôlent la surenchère. Difficile de trouver un jeune autochtone qui ne passe pas son temps libre dans un home-studio surchauffé à produire des sons innovants. Fers de lance de la scène électro locale, FM Belfast est en passe de s’imposer comme la révélation européenne de l’automne. Si le nom du sextet peut paraître trompeur, pas de méprise, les membres du combo sont bien originaires de Reykjavik.

 

Disponible depuis le 16 octobre, leur premier opus « How To Make Friends » distille onze titres au song-writting détonnant et aux influences eighties revisitées. Alternant des tubes dance-floor comme l’entraînant « Synthia », véritable hymne à la joie, ou le surprenant « Underwear » qui raconte pourquoi il faut courir tout en sous-vêtements dans les rues de la capitale pour tuer l’ennui, le combo reprend également les paroles du hit « Pump The Jam » pour le transformer en balade hypnotique. Dôté d’une production ultra-léchée, l’album réussi à renouveler avec humour la pop-synth nordique et le 8-bits digne d’un vieil Amiga. Vivement que ce groupe truste nos ondes FM.

 

Cédric Couvez

>>> Votez pour votre groupe islandais préféré et découvrez les notres ici.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu