Avertir le modérateur

14/01/2010

Le It Bag survivra-t-il à la crise ?

Si l'on ne devait retenir qu'une tendance de mode emblématique des années 2000, ça serait le it-bag.

 

Kelly, Lady Dior, Stam, Paddington, Motorcycle, Speedy, Muse, Spy, 2.55, des modèles mythiques arborés par les stars (Victoria Beckham est célèbre pour sa collection de sacs Hermès, d'une valeur, dit-on, de près de 2 millions d'euros) et convoités par les fans de mode qui économisent pour s'offrir un modèle de grande marque.


1501-MAG-SHO-BAG.jpgCe symbole d'une mode-investissement qui s'affiche peut-il survivre à la crise et à la mutation de valeurs qui l'accompagne ?

Selon Adrienne Ribes, rédactrice en chef adjointe Actus/Mode de Grazia, « La course au it-bag continue malgré la crise, mais plutôt que la dernière déclinaison de la saison, aujourd'hui on recherche plus volontiers un modèle intemporel. Basic bag plutôt que it-bag, donc, avec des indémodables comme le classique matelassé de Chanel en cuir noir. Les maisons de couture ont vu cette tendance venir, elles replongent toutes dans leurs archives pour faire revivre leurs modèles historiques. Des pièces classiques donc recyclables qui deviennent accessibles grâce au marché du vintage. »

Et si désormais la fast fashion a réconcilié le cheap et le chic, rien ne remplace aux yeux des amatrices un sac griffé, même si le reste de la tenue est signé H&M. Juliette, jeune cadre parisienne collectionneuse de sacs de grande marque, avoue : « Un beau sac se suffit à lui-même pour vous positionner sur l'échelle sociale et sur l'échiquier de la mode. La tendance rock a aussi permis de casser les codes : je minimise l'effet BCBG d'un sac Yves Saint Laurent en le portant avec un jean déchiré ! ».

Pour les maisons de couture, une ligne de maroquinerie est une porte d'entrée vers la marque, au même titre que le parfum ou les cosmétiques. La maison Balmain, dont les collections hors de prix sont adulées par des fashionistas qui ne songeraient pas un seul instant à débourser 4000 euros pour une veste, a lançé cet hiver une ligne de sacs, qui, avec un premier prix à 1400 euros entrent en compétition directe avec les modèles Fendi, Chloé ou Balenciaga. D'ailleurs, la besace en daim noir orné d'un motif léopard en cristal Swarovski est déjà un must-have !

Quels seront les it-bags de l'été 2010 ?

Voici nos pronostics : Le modèle Emilio Pucci bordé de piercings avec son anse-chaîne, les mini sacs Proenza Schouler accessoirisés de cordes d'escalade multicolores, et les grandes besaces Louis Vuitton en denim dégradé auxquelles sont accrochés pompon de cuir et queue de renard pastel. Lors de la dernière fashion week, c'étaient eux les stars de podiums.

Aurore Leblanc

12/11/2009

Rencontre avec le créateur de la bouche des Stones

 

1311-MAG-LANGUESTONES.jpg

 

A peine sorti de la fac, ce graphiste britannique a créé le logo le plus iconique de l'histoire du rock : la bouche des Rolling Stones.

Comment avez-vous rencontré les Rolling Stones?
En 1970, juste avant la remise de mon diplôme de graphisme du Royal College of Arts à Londres, le manager des Rolling Stones a demandé à mon école de sélectionner un étudiant qui rencontrerait Mick Jagger et proposerait des créations pour l'affiche de la prochaine tournée européenne du groupe. J'ai eu la chance d'être l'heureux élu! Mon affiche a été retenue et est devenue la première de mes collaborations avec les Rolling Stones. Plus tard, Mick Jagger a souhaité me revoir pour me commander un logo.

Le fameux « Tongue and Lips »... Quelle a été l'inspiration de ce design?
Cette création évoque à la fois l'image rebelle du groupe, la bouche de Mick Jagger et la sexualité qui se dégageait des Stones. En l'imaginant, j'avais également envie d'un design simple qui puisse être reproduit facilement (ndlr : à la base, le logo devait figurer sur le papier à lettres, les dossiers de presse et les documents officiels du groupe) et résister à l'empreinte du temps. Les Stones ont tout de suite adoré cette bouche. Le fait que ce logo se suffise à lui-même, sans avoir besoin d' être associé au nom du groupe, le rendait vraiment novateur pour l'époque.

Quelle fut la première « apparition publique » du logo?
A la demande de Mick Jagger, Andy Warhol avait créé la pochette de l'album « Sticky Fingers », la fameuse photo d'entrejambe avec fermeture éclair intégrée. J'ai retravaillé la pochette pour la sortie anglaise du disque et j'y ai ajouté la bouche sur la pochette intérieure (ndlr : c'est ainsi que le logo fut longtemps crédité, à tort, à Andy Warhol).

 

En Septembre 2008, vous avez vendu l'illustration originale du logo à une institution, le Victoria & Albert Museum de Londres. Qu'avez-vous ressenti?
Une grande fierté, bien sûr. Surtout qu'au départ j'ai tout simplement fait mon boulot en trouvant une identité visuelle adaptée au groupe.

 

Etes-vous intéressé financièrement à l'exploitation de ce logo?
C'était le cas jusque dans les années 1980, époque à laquelle j'ai cédé mes droits aux Rolling Stones. Mais je suis toujours propriétaire des droits des affiches que j'ai réalisé pour les tournées de 1970 et 1972. Je les ai rééditées en série limité et les commercialise sur le sitewww.rollingstonesposters.co.uk

Le logo « Tongue and Lips » est devenu l'un des visuels les plus iconiques de l'histoire du rock, reproduit en série sur des produits dérivés, porté par des milliers de fans. Quel en est l'usage le plus inattendu dont vous ayez le souvenir?
J'ai reçu un jour les photos d'une famille brésilienne dont les membres s'étaient tatoué le logo sur tout le corps! Ca m'a fait un sacré choc!

Retrouvez les affiches de John Pasche sur le site www.rollingstonesposters.co.uk

Les produits dérivés illustrés du logo « Tongue and Lips » sont disponibles sur la boutique officielle des Rolling Stoneswww.rollingstones.com/store ainsi que sur les t-shirts de la marque Chaser LA, disponible à Paris aux Galeries Lafayette Haussmann.

Aurore Leblanc

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu