Avertir le modérateur

21/01/2010

Le Nexus One décroche la palme

Son objectif, c’est de détrôner l’iPhone, star des listes au père Noël en 2009. Le Nexus One n’a pas encore de date de sortie en France, mais son arrivée prochaine suscite déjà le buzz.
20 Minutes l’a testé pour vous (à découvrir également en vidéo sur 20minutes.fr).

Le bon

Avec un design épuré à l’extrême, le Nexus One – conçu par le taïwanais HTC - se la joue gris mat et sans chichi. Ainsi la marque Google n’est mentionnée nulle part. Le mobile brille par sa finesse (119  mm de longueur; 59,8 mm de largeur et 11,5 mm d’épaisseur), son écran large (3,7 pouces) et son poids plume (130 g).

Grâce au nouveau système Android 2.1, le Nexus a des capacités techniques supérieures à son rival. Il dispose ainsi de 512 Mo de mémoire vive (le double de l’iPhone) et d’un processeur parmi les plus puissants du marché.

Côté multimédia, le Nexus One chasse clairement sur les terres d’Apple en proposant un appareil photo de 5 mégapixels plus performant. En outre, il permet d’enregistrer des vidéos (MPEG 4) en haute définition.

Deux micros équipent le Nexus One pour « éviter les bruits ambiants lors d’une conversation », selon Google. Le vrai plus vient de l’application Gallery, qui permet d’accéder à ses images et vidéos de manière intuitive.

Le mauvais

L’écran brille par sa résolution (480 x 800), mais pèche par sa précision tactile.

L’outil de reconnaissance vocale – qui permet notamment de transcrire des messages vocaux ou d’interroger son téléphone - n’est pas encore disponible en français. Il faut donc l’utiliser en anglais et avec un bon accent s’il-vous-plaît.

Verdict

Si le Nexus One se pose en sérieux concurrent de l’iPhone, il le surpasse en matière de capacités techniques, grâce à Android 2.1. Pour autant, le Nexus ne propose pas de révolution. Est-ce pour cela que Google n’aurait vendu que 20 000 de ses mobiles la première semaine après le lancement du Nexus One aux Etats-Unis ?


Christophe Seffrin

GPS, avec un G comme gratuit

Bon plan. Nokia a officialisé hier la mise à disposition mondiale et gratuite sur ses smartphones compatibles de fonctionnalités GPS « dignes de celles des meilleurs systèmes de navigation portables », indique François Bornibus, directeur général de Nokia France. Si l’on est possesseur de l’un des dix smartphones concernés, dont le N97, il suffit de se rendre sur ovi.com ou nokia.com et de télécharger les cartes désirées.

Cent quatre-vingts pays sont couverts. Soixante-quatorze d’entre eux bénéficient même du guidage vocal. Autre bonne nouvelle, l’usage du GPS sur les mobiles Nokia devient aussi gratuit et reste valide même sans carte SIM. Seule l’utilisation optionnelle de l’info trafic ou de la localisation A-GPS (plus rapide que le GPS) suppose d’utiliser le réseau de son opérateur, avec un surcoût. Le constructeur prend ainsi une claire longueur d’avance sur Google, qui avait annoncé le lancement prochain aux Etats-Unis de son système de guidage gratuit Navigation Maps.

 


Christophe Seffrin

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu