Avertir le modérateur

18/03/2010

Les caméras assurent le show sur la snow

Entre 3 et 4,3 millions de spectateurs ont frissonné devant les JO de Vancouver chaque soir sur France 2 et France 3, entre le 12 et le 28 février. Une petite partie d’entre eux jouera les prolongations devant les Jeux paralympiques* et les dernières compétitions de sports d’hiver. Mais pour retenir le téléspectateur devant un écran floconneux, il faut offrir plus qu’une simple retransmission de descente alpine ou de sauts. Faire ressentir un déhanché dans un virage ou le crissement sur la neige. Quand les champions (bronzés ou pas) font du ski, les réalisateurs ont intérêt à s’échauffer.

Un matériel allumé jour et nuit pour éviter les chocs thermiques

« Le placement des caméras est primordial, assure Stéphane Bouclier, réalisateur régulier pour Eurosport. Il faut imaginer par où va passer le skieur, là où il est susceptible de se casser la gueule. Moi, je ne prends pas de risque. Je me fais conseiller par des entraîneurs, des directeurs de course… » Une quinzaine de caméras Betacam sont nécessaires pour jalonner les parcours des compétitions, l’équivalent logistique d’une bonne affiche de match de football de Ligue 1.

Les caméras aussi ont droit à un entraînement particulier : il s’agit souvent des mêmes que pour les reportages du JT. La différence  : les équipes les laissent allumées en continu, même de nuit, afin d’éviter les chocs thermiques.

Pour le show, il faut ensuite jouer d’astuces. «  Dans une pente, explique Christophe Dechalat, cadreur qui a couvert les championnats du monde de ski de Val-d’Isère en 2009 pour France Télé, nous penchons un peu plus la caméra pour accentuer la vitesse du skieur, la sensation de danger. » Placées aux spots stratégiques – bosse, virage serré… – les caméras Loupe et les nouvelles Super Loupe permettent de réaliser les fameux ralentis, avec de 75 à 500 images par seconde.

Seuls les caprices de la météo peuvent gâcher le spectacle. Les nuages et les flocons empêchant de bien distinguer le relief. Et là, rien à faire, selon Stéphane Bouclier. A part compter sur les ingénieurs vision du car régie pour accentuer un peu plus les contrastes. Flocons tombés, vue brouillée !

*Jeux paralympiques, tous les jours à 13 h sur France 4, 20 h 05 et 22 h 35 sur France 3. Lundi à 4 h 30, cérémonie de clôture sur France 3.



Images en stock

Que fait la télé quand la neige tombe trop dru ? « Nous stockons tous les jours des images pour faire face aux coups durs, explique Daniel Bilalian, patron des sports de France Télé. Il faut aussi faire un peu de teasing pour empêcher les spectateurs de zapper. »


Florence Le Méhauté

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu