Avertir le modérateur

24/09/2009

"Cities XL" met les villes en kit

2509-MAG-CITIESXL.jpg

Ma ville comme je la veux, comme je l’imagine. Avec une tour Eiffel à côté de l’Empire State Building, le tout planté dans la baie de Rio. Ça se passe dans « Cities XL », un « city building game », genre popularisé par le fameux « SimCity » (1989) de Will Wright. Ce jeu, qui sort le 8 octobre, s’avère un projet ambitieux développé par – cocorico ! – un studio français, Monte Cristo.

Réaliste et multijoueur

« Pour le joueur, la créativité est dans la manière d’organiser les éléments qui lui sont livrés. Comme pour un enfant avec des Lego. Au départ, il joue avec une boîte, et puis il mélange au fur et à mesure le contenu des autres boîtes. explique Jérôme Gastaldi, le directeur de Monte Cristo. Un joueur a ainsi créé une ville par strates concentriques, plein de ronds autour d’un cercle initial. » Trop fort. Cela dit, la créativité devra s’arrêter au seuil de l’architecture occidentale. No tipi, no hutte, no igloo, même si des packs avec bâtiments de l’Angleterre victorienne ou à la Chinatown sont prévus. Car le parti pris, c’est le réalisme, avec des graphismes à faire saliver les zoomeurs de Google Earth.
L’une des originalités de « Cities XL », tient surtout à son aspect multijoueur en ligne. Sur une même planète, jusqu’à 10 000 villes. Les joueurs pourront échanger ainsi leurs ressources et, – c’est du « gaming 2.0 » – bloguer via leurs profils sur le Net. Il paraît aussi que ce jeu forge une conscience politique : « On n’a pas vocation à éduquer des futurs maires, mais le jeu amène à se poser pas mal de problématiques, notamment en matière d’environnement, explique Jérôme Gastaldi, Et nous allons avoir de la matière pour faire le lien entre les mondes virtuel et réel. » Si bien que les stats de « Cities XL » permettront même de savoir qui des joueurs français, anglo-saxons ou allemands sont les plus gros pollueurs.

 

 

17/09/2009

Un festival pour un secteur plutôt à la fête

Ce secteur est loin de connaître un game over. Si l’industrie du jeu vidéo traverse une petite zone de turbulences, la 4e édition du Festival du jeu vidéo qui s’ouvre aujourd’hui à Paris, devrait en tout cas témoigner de l’intérêt des Français pour ce divertissement. « L’année s’annonce comme la meilleure pour l’industrie du jeu après 2009, selon Tristan Bruchet, de l’institut GfK, même si les tendances dans le secteur sont mauvaises depuis janvier. » Sans négliger l’effet crise économique et le cycle de vie des consoles, les acteurs du secteur assènent que les sorties du premier semestre 2008 (« Wii Fit », « GTA IV », « Mario Kart Wii »), avaient été exceptionnelles.

Le plus gros événement en France

Mais « les gros mois arrivent. Au dernier trimestre de l’année, se réalise la moitié des ventes », insiste Jean-Claude Larue, délégué général du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), partenaire de cette édition du festival. Ces éditeurs se félicitent d’ailleurs des baisses récentes de prix des consoles de Microsoft et Sony et guettent les rumeurs affirmant que Nintendo réagirait bientôt avec la Wii. Pour les festivaliers, ces trois jours offrent donc l’occasion de découvrir le catalogue de nouveautés. Jonathan Dumont, président de l’événement, se veut d’ailleurs confiant. « Si l’on écarte l’E3 aux Etats-Unis, notre Festival du jeu vidéo va se situer troisième en terme de fréquentation derrière le Tokyo Game Show (Japon) et la GamesCom (Allemage). » Ce sont en effet près de 70 000 visiteurs que l’organisateur espère voir parcourir les allées du festival. Parmi eux, on compte déjà Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture, venu rendre une visite hier à la Porte de Versailles, lors de la journée réservée aux pros. « Le jeu vidéo, c’est une industrie mais aussi un art », a-t-il lancé avant de jouer à la guitare Hero.

En chiffres

- 11,8 %
La baisse des ventes de jeux en volume en janvier-août en France, par rapport à la même période en 2008, selon l’institut GfK. Ce chiffre est de - 22 % pour le marché des consoles.

245 000 visiteurs pour le plus grand festival de jeu vidéo en Europe. Il s’agit de la GamesCom, qui s’est déroulée à Cologne (Allemagne), du 19 au 23 août dernier.

160 exposants et environ 400 titres sont présents cette année au Festival du jeu vidéo à Paris.

30 millions d’euros. C’est le budget, marketing compris, d’un blockbuster comme « Assassin’s Creed 2 », édité par Ubisoft.

 

20:28 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : jeux vidéo; métreau

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu