Avertir le modérateur

12/12/2008

"“Amusement”, c’est “vogue” trempé dans une soupe nerd »

Papier glacé, maquette léchée. 765 g, 200 pages, 5 €. De l’extérieur : un genre à traîner au chevet des fashionistas. Zoom intérieur: Amusement parle «Videogames, Interaction, Style, Inspiration». Mais c’est moins un magazine à prendre le gamer de haut qu’à le tirer dans cette direction. «Le jeu vidéo est de plus en plus varié et ancré dans la culture, raconte Abdel Bounane, 26 ans, son rédacteur en chef. Jusqu’ici, il n’y avait pas de support sur le sujet qui s’adresse aux adultes. On voulait aussi des intervenants non spécialisés. On fait donc participer des sociologues, des psychologues...» Soluces, tests, hard news... Pas de ça ici.

 

1212-MAG-jeuvideo amusement.jpg


Dans le n° 3, des artistes (Booba, Herman Düne...), des créateurs (Peter Molyneux, la famille Gondry), des reportages sur la nation vidéoludique, une partition de la BO de « Starcraft », des interviews de David Winter, inventeur de la première console de jeu, et de l’auteur SF Michael Moorcock... Amusement lorgne sur Vanity Fair ou Citizen K. Un traitement haut de gamme assumé: «C’est comme un Vogue qui aurait trempé dans une soupe nerd», explique Abdel Bounane. Diffusé à 40 000 exemplaires, le trimestriel fait passer le jeu vidéo du loisir au life-style. Les consoles ne sont plus seules à être branchées.

Joël Métreau

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu