Avertir le modérateur

16/04/2010

A deux doigts de la célébrité avec Benicio

 

 

1604-MAG-PEO-DEL TORO & CC .jpg

Tout commence il y a un mois et demi par un coup de téléphone énigmatique de Frédéric Henry, l’un des RP influents de la capitale: «Salut Cédric, tu veux tourner une fausse scène de publicité pour le lancement de la nouvelle glace Magnum Gold avec Benicio Del Toro à Barcelone le 8 avril ?» Ni une ni deux, j’accepte, balance à fond «Je m’voyais déjà» d’Aznavour dans mon baladeur et poste un statut Facebook aguicheur. on appâte la midinette fan du Brad Pitt porto-ricain comme on peut ces temps-ci. Le buzz monte, la pression aussi. Enfin, doucement, faut pas pousser non plus... Tout celà reste juste une très belle opération de communication.

 

1604-MAG-RIV-DEL TORO A DETOURER.jpg

«Je suis ici pour travailler, pas rire»

Le jour J à Barcelone, branle-bas de combat à l’hôtel W. Le nouveau palace design perdu dans les docks accueille une vingtaine de délégations de journalistes européens prêt à croquer leur quart d’heure Warholien avec Benicio. Composée d’une demie-douzaine de médias, l’équipe française potasse sérieusement le script comique qui relate en une minute l’histoire d’un braquage de banque qui foire. «Rassurez-vous, vous n’avez qu’une réplique chacun à dire, c’est pas la mer à boire» s’amuse l’attaché de presse. Le moral gonflé à bloc, direction un lieu secret niché en plein milieu de la ville. Après avoir montrer patte blanche aux vigiles, nous sommes escortés au pas de course vers une ultime séance de répétition. Pendant ce temps, les autres groupes enchaînent la même scène avec la star de cinéma. La parc d’attraction Del Toro tourne à plein régime. Pressé par le temps, la production fait l’impasse sur notre séance de maquillage. Ca va dégouliner bébé ! On file au sous-sol où Benicio s’endort sur une chaise avant de nous saluer rapidos. Dernière instruction du réalisateur, clap, c’est parti. Christophe Beaugrand, chroniqueur de 50 min Inside se chope un fou-rire. Mi-figue, mi raisin, Benicio bougone : «Hey, je suis ici pour travailler, pas pour rigoler!» Stupeur dans l’équipe. Impressionnés par le charisme de la vedette (celui de Benicio pas de Christophe), on frémit. Que nenni, le comédien vient de partir en impro, jouant son personnage de bandit à fond, mais laissant tout le monde sur le bord de la route. Trente secondes plus tard, fin de la scène. Personne n’a dit sa réplique, ni compris l’action mais tout le monde tente d’arracher sa photo avec le beau brun. Ca sera toujours mieux que la vidéo pour faire baver ses amis de Facebook. Fail comme disent les geeks!

Cédric Couvez

07/04/2010

Starclash : Doc Gynéco vs. Lord Kossity

 

starclashkoss.jpg

 

Leurs mères sont nées là-bas, leurs pères sont nés là-bas, eux, ils sont nés ici, dans la misère et le gris. Doc Gynéco vs. Lord Kossity, c’est le Starclash créole qui oppose la Guadeloupe à la Martinique… Lequel des deux rappeurs préférez-vous ? C’est à vous de nous le dire en commentant ce match inédit...

 

Doc Gynéco

 

Origines

Né en 1974 à Clichy-la-Garenne de parents guadeloupéens, Bruno Beausir passe sa jeunesse dans une tour de la porte de la Chapelle dans le 18ème arrondissement à Paris. Ado, il rencontre Stomy Bugsy et Passi. S’ensuit de nombreux allers-retours à Sarcelles où ses deux copains sévissent. Gynéco fait vite ses classes et se voit proposer un contrat par Virgin en 1996. Son premier opus, « Première consultation », fait un véritable carton. Le Doc truste les charts jusqu’en 2004, date à laquelle sa maison de disque le vire.

 

Récoltes

Depuis un quinquennat, Doc Gynéco pédale un peu dans la semoule. Entre ses albums écoulés à très peu d’exemplaires (seulement deux mille copies vendues pour « Peace Maker », son dernier opus produit par Pierre Sarkozy), ses apparitions dans des émissions de tv-realité et son soutient politique controversé à Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle, le Doc ne réussit plus à faire grimper sa côte de popularité. En février dernier, Gynéco a même reconnu s’être inscrit au Pôle Emploi, expliquant sur Europe 1 qu’il avait « besoin d’argent, comme tout le monde. »

 

Lord Kossity

 

Origines

Thierry Moutoussamy voit le jour en 1973 dans le 9ème arrondissement de Paris. Ses parents viennent de la Martinique, c’est d’ailleurs là-bas qu’il usera ses fonds de culottes et taillera sa voix d’ogre à grands coups de litrons de rhum vieux. Au début des années 1990, il fait ses débuts derrière le micro sur « l’île aux fleurs »  au sein du groupe Contrast et du collectif Dance-hall Party. De retour à Paris en 1995, Lord Kossity rencontre JoeyStarr et enregistre « Ma Benz » pour NTM… Une star est née.

 

Récoltes

En 1999, il sort son premier opus solo « Versastyle », très vite suivi du second « Everlord » qui contient le tube culte « Morenas ». LordKo devient alors une référence et enchaîne les projets. En 2004, il signe chez Universal Music et pond « Hey Sexy Wow », un carton dance-hall qui tourne en boucle sur MTV. Toujours très prolifique, LordKo puise son inspiration lors de ses déplacements à Los Angeles et en Jamaïque. Le 12 avril prochain, le colosse sortira simultanément deux opus «Fully Loaded» orienté ragga et «Koss 02» tourné vers le rap.

 

Cédric Couvez

 

Lequel des deux rappeurs préférez-vous ? C’est à vous de nous le dire en commentant ce match inédit...

 

03/12/2009

Starclash : Amanda Lepore vs. Vincent McDoom

0412-MAG-PEO-LEPORE-A-DETOU.jpg

 

L’un est opéré, l’autre non. Icône fashion ou trublion cathodique, qui d’Amanda Lepore ou Vincent McDoom préférez-vous ? C’est à vous de nous le dire en commentant ci-dessous.

 

Amanda Lepore

Avant

Né Armand Lepore en 1967 dans le New-Jersey, la future icône de la mode s’aperçoit très vite qu’une petite chose la dérange dans son anatomie. A 11 ans, il confesse déjà vouloir changer de sexe, chose qu’il commencera à faire quatre ans plus tard. Une fois la transformation effectuée, Amanda s’installe à New York et devient une des reines de la nuit. C’est lors d’une fête endiablée qu’elle rencontre le photographe David LaChappelle…

 

Après

Le freak, c’est chic ! Devenue incontournable dans les années 1990, Amanda Lepore multiplie les activités. Après avoir posée pour tous les magazines de mode, l’américaine touche un peu au cinéma en jouant son propre rôle dans le film culte indépendant Party Monster. Business-woman averties, elle vient de sortir un CD de dance du meilleur effet et développe sur internet toute une gamme de merchandising allant du calendrier au parfum.

 

 

Vincent McDoom

 

Avant

C’est à Sainte Lucie dans les caraïbes anglophones que Vincent McDoom voit le jour en 1965. Après une enfance difficile, Vincent part vite à la conquête de Paris, capitale de la mode. Styliste pour Paco Rabanne, Guy Laroche et Marc Jacobs, McDoom se fait remarquer grâce à sa garde robe féminine et son allure féline. Rêvant de montrer ses talons hauts à la télé, il devient le premier « speakrine » travesti sur Paris Première.

 

Après

Revenu des limbes de la hype, Vincent McDoom s’attaque au grand public en participant en 2004 à l’émission de téléréalité « La Ferme Célébrités » sur TF1. Ouvertement gay, Vincent joue à fond la carte de la folle qui s’assume. Les chaînes de seconde zone adorent. Et TPS Star, NT1 et TF6 de lui confier des chroniques dans leurs émissions. Après la « Folle Route » qu’il a animé avec Magloire, Vincent vient de tourner un pilote pour Dailymotion.

 

Cédric Couvez

 

26/11/2009

Starclash : David LaChapelle vs. Hedi Slimane

 

starclashgaga.jpg

 

Photographes de talents aux styles radicalement différents, ils façonnent tous les deux l’image de Lady Gaga. David LaChapelle vs. Hedi Slimane, c’est le « Starclash » des rois du cliché. Lequel préférez-vous ? C’est à vous de nous le dire en commentant ci-dessous.

 

David LaChapelle

Premiers déclics

Né en 1963 dans le Connecticut, le jeune LaChapelle se passionne pour la photo en shootant sa maman à Puerto Rico. Après avoir écumé les écoles d’arts, David décroche son premier job grâce à Andy Warhol pour le magazine Interview. Il devient très vite la coqueluche des publicitaires, de la mode et des people. De Pamela Anderson à Leonardo DiCaprio, toutes les vedettes d’Hollywood passent devant son objectif. Et l’Américain de devenir une des références de la photo…

 

Gaga de Lady

Mai 2009, l’édition américaine de Rolling Stones magazine frappe un grand coup en offrant une couv’ shootée par LaChapelle à Lady Gaga. L’image est aussi flashy que sexy. Sur un fond rose pétant, la chanteuse se met en scène dans le plus simple appareil. Seules des bulles de savon protègent son intimité. Depuis cette séance, David LaChapelle et Lady Gaga sont devenus copains comme cochons.

 

 

Hedi Slimane

 

Premiers déclics

Contrairement aux idées reçues, Hedi Slimane n’est pas londonien mais… parisien. Né dans la capitale française en 1968, Hedi se passionne pour la création. Il entre à l’Ecole du Louvre où il étudie l’histoire de l’art. Tiraillé entre ses dons de photographes et ceux de stylistes, Slimane refuse de choisir et mène ses deux carrières de front. Directeur artistique pour Dior Homme, il créé la silhouette slim des années 2000 tout en shoot Pete Doherty. Depuis son départ, Hedi s’est installé au Etats-Unis où il développe ses projets perso.

 

Gaga de Lady

Pour simplifier les choses, on peut dire que le style photographique d’Hedi Slimane est à l’exact opposé de celui de LaChapelle. Fan du noir et blanc contrasté, Hedi a réalisé la pochette de la réédition de The Fame Monster et récolté les applaudissements de la hype. Aussi sombre qu’inquiétante, Gaga se la joue gothique chic, Slimane preneur d’images chocs.


Cédric Couvez

 

12/11/2009

Starclash : Yann Barthès vs. Perez Hilton

 

starclash.jpg

Langues de putes médiatiques, ils font leur beurre en chroniquant la vie des stars sans leur passer de pommade. Yann Barthès vs. Perez Hilton, c’est le Starclash exclusif des Gossip Boys les plus en vue. Lequel préférez-vous ? C'est à vous de nous le dire dans les commentaires...

 

Yann Barthès

 

Son parcours :

Né en 1974 à Chambéry, Yann Barthès glandouille à la fac avant d’intégrer une école de journalisme à Bordeaux. Après un premier passage sur I-Télé, le jeune journaliste intègre la rédaction de + Clair sur la chaîne cryptée. Il fait ses armes et affine son ton avant de se jeter dans le grand bain en rejoignant le Grand Journal. Les stars de l’actu ont alors la joie de découvrir sa plume avant de découvrir sa bobine lors de sa deuxième saison.

 

Son style :

Toujours tiré à quatre épingles dans ses beaux complets sombres, Yann Barthès cultive l’art du sourire enjôleur qui permet de faire avaler les pires couleuvres aux stars à qui il s’attaque. L’œil aussi vif que malin, Yann Barthès est le bon copain que l’on rêve d’avoir en face de soi au bureau. Devenu un véritable sex-symbol pour ces demoiselles, Barthès est le parfait mélange entre le chic et le choc.

 

Ses amis, ses ennemis

Très copain avec sa consœur Ariane Massenet, Yann Barthès ne cultive pas beaucoup d’amitiés people. Le journaliste a l’intelligence de se faire très rare dans les noubas sponsorisées. Résultat, pas de risque de croiser ses victimes au bar. Parmi ses détracteurs, on retrouve Magloire, Vincent McDoom ou encore Madonna.

 

 

Perez Hilton

 

Son parcours :

De son vrai nom, Mario Armando Lavandeira, Perez Hilton a vu le jour en 1978 à Miami. Fils d’immigrés cubains, Perez fonce à New-York son bac en poche pour suivre des cours de comédies. L’apprenti acteur enchaîne les petits boulots pour assurer sa survie avant d’aller tenter sa chance à Los Angeles. Si le grand écran le boude, Internet l’adopte. En 2005, son blog à potins rencontre déjà un vif succès et de nombreuses inimitiés chez les stars qui découvrent la puissance de la toile.

 

Son style :

Provocateur et taquin, Perez Hilton n’hésite pas à taper là où ça fait mal. Gribouillant les photos de paparazzis de commentaires acerbes, le blogueur a bâti sa réputation en « outant » les célébrités homos ou soulignant les bourrelets des grassouillets d’Hollywood. S’il change de coupe de cheveux tous les quatre matins, Hilton a su faire fructifier sa web-cred’ sur le petit écran où il enchaîne les appariations.

 

Ses amis, ses ennemis

Au début de son activité, tout le monde le détestait. Colin Farrell lui a fait un procès, Britney voulait lui péter la tronche et Fergie s’amusait à l’insulter par tubes interposés. Mais depuis que son blog est devenu incontournable, Perez s’est trouvé des copains dans le showbiz. Victoria Beckham l’adore, Mika lui doit sa notoriété aux States et le jeune chanteur français Sliimy a trouvé chez lui un distributeur influent.

 

Cédric Couvez

04/11/2009

Starclash : Taylor Swift vs. Miley Cyrus

 

starclash.jpg

 

 

Elles sont jeunes, jolies et font la couverture des magazines. Miley Cyrus vs. Taylor Swift, c’est le Starclash des kids qui font mal aux charts. Laquelle préférez-vous ? C’est à vous de le dire dans les commentaires ci-dessous.

 

Taylor Swift

 

Enfance

Née le 13 décembre 1989 en Pennsylvanie, Taylor Swift se passionne très vite pour la poésie et la country. En fan absolue de Dolly Parton, la blondinette fait son premier voyage à Nashville à l’âge de 11 ans. Elle frappe à toutes les portes des maisons de disques et réussit à convaincre ses parents de s’installer dans le Tennessee.

 

Adolescence

En 2006, Taylor Swift sort son premier opus. C’est le carton plein chez les minettes. L’album se hisse à la 1ère place du Top Country Album et à la 5ème du Billboard américain. Si le genre ne s’exporte pas à l’étranger, Taylor devient l’idole des rednecks et fricote avec le très chaste Joe Jonas des Jonas Brothers

 

Post-ado

Mondialement connue du jour au lendemain après avoir raflé le prix du meilleur clip au nez et à la barbe de Beyoncé lors des derniers MTV VMA’s (ce qui avait fait enrager Kanye West), Talyor Swift a un pari devant elle : convertir sa notoriété en vente d’albums hors de ses frontières.

 

 

Miley Cyrus


Enfance

Fille d’un chanteur de country, c’est forcément à Nashville que Miley Cyrus voit le jour en 1992. Visiblement douée pour faire le show, Miley tente de percer sur les écrans comme dans les charts dès son plus jeune âge. A seulement 11 ans, elle apparaît brièvement dans Big Fish de Tim Burton.

 

Adolescence

La carrière de Miley décolle en 2007 lorsqu’elle devient l’idole des jeunes en interprétant le rôle titre Hannah Montana, dans la série de Disney. Elle reçoit un Teen Choice Awards et mène de front sa carrière musicale en sortant son premier album. Depuis, la série a cartonnée sur grand écran dans le monde entier. Et la minette d’enchaîner les disques d’or.

 

Post-ado

La jeune américaine va vite être confrontée au syndrome « Britney ». Considérée comme la jeune fille de l’Amérique par ses compatriotes, Miley Cyrus réussira-t-elle à convaincre sa clientèle qu’elle a aussi une sexualité ? Déjà, en avril 2008, une série de photos d’elle dos nu avait fait scandale après une parution dans Vanity Fair.

 

Cédric Couvez

 

29/10/2009

Starclash de Barracuda : Mr T. vs Quentin "Rampage" Jackson

Les Barracudas sortent du bocal. Le personnage culte de la série Agence Tous Risques revient hanter une nouvelle génération de kids. Exit l’imposant Mr. T et place à Quinton «Rampage» Jackson, une superstar de l’Ultimate Fighting. Lequel des deux barracudas préférez-vous ? C’est à vous de nous le dire en commentant ce starclash exclusif.

 

 

 

mrt.JPG

 

Mr. T

 

Passé

Cadet d’une famille de douze enfants, Laurence Tureaud de son vrai nom voit le jour en 1952 à Chicago. Plus doué pour le sport que pour les maths, Mr. T se lance à fond dans le catch. Ses biscottos en acier font très vite de lui un excellent videur de boîte de nuit puis un très couru garde du corps. Parmi ses clients, on retient Michael Jackson, Diana Ross ou encore Mohamed Ali. En 1980, Sylverster Stallone le repère et lui offre le rôle de son adversaire dans Rocky III. La carrière de Mr. T est définitivement lancée. Trois ans plus tard, la brute décroche le rôle de Barracuda dans l’Agence Tous Risques. La série qui narre les exploits d’une bande de mercenaires au grand cœur cartonne des deux côtés de l’Atlantique. A la fin des quatre saisons, M. Muscle gagne 80.000 dollars par semaine et jouit d’une belle côte de popularité…

 

Futur

Malheureusement pour notre homme, les années 1990 n’auront pas été franchement florissantes. Sa carrière patine dans la semoule et le lutteur n’apparaît plus sur les écrans que dans son propre rôle. Si on l’a aperçu à côté de Busta Rhymes, P. Diddy et Pharell Williams dans le clip « Pass The Courvoisier », la plupart de ses apparitions se font dans des publicités pouraves. Récemment, le molosse a même présenté un télé-achat spécialisé dans les fours micro-ondes. On ne peut donc que lui souhaiter de rencontrer Quentin Tarantino, le seul cinéaste qui a le don de remettre à la mode les has-been…

 

 

Quentin « Rampage » Jackson

 

Passé

Né en 1978 à Memphis dans le Tennessee, Quentin Jackson use ses fonds de culottes dans une école… de catch. Mais à l’adolescence, l’athlète découvre les arts martiaux. Fini le chiqué, place aux coups portés ! Après un round d’observation aux Etats-Unis, celui que l’on surnomme « Rampage » prend son envol au pays du soleil levant en 2001. Il participe à la « Pride », un tournoi de free fight réputé pour sa férocité. Dans la catégorie des poids moyens, il terrorise ses adversaires et rafle les titres. En 2006, il rejoint le Ultimate Fighting Championship. Quentin gagne deux titres et puis s’en va. Cet été, la brute épaisse rend ses gants et décide de tout miser sur le grand écran.

 

Futur

Lorsqu’il n’est pas occupé à prier Jésus Christ (« Rampage " est devenu un reborn chrétien il y quatre ans) ni pouponné ses quatre rejetons, Quentin Jackson part à l’assaut des casting. Avec son mètre quatre-ving cinq et ses 93 kg, le beau bébé a tout pour briller dans les superproductions d’action. Jusqu’ici, le lutteur a surtout enchaîné les nanars qui échouent la plupart du temps directement en vidéo : Confessions of a Pit Fighter, Bad Guys ou encore Duel of Legends ne l’ont pas encore élevé au rang de star du septième art. Avec l’adaption cinématographique de l’Agence Tous Risques, « Rampage » joue donc gros en reprenant le rôle de Barracuda. Un vedette du cinoche testostéroné peut donc naître… ou pas.  Réponse en juin 2010, date à laquelle le film sortira sur les écrans du monde entier.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu