Avertir le modérateur

17/09/2009

Adidas lance une ligne d'aromathérapie

Vous avez beau la humer encore et encore : votre tenue de sport fleure la transpiration. C’est bon signe (elle sentirait le parfum de votre coach, ce serait suspect), mais ce n’est pas le meilleur des relaxants après l’effort. En sortant au début du mois, sa nouvelle collection Adilibria, Adidas a décidé de travailler sur l’odeur de ses fringues. Confectionnés en Skintex, un textile intelligent qui contient des huiles essentielles et des extraits de vitamines E, les débardeurs et tee-shirts de la gamme libèrent pendant l’effort des arômes qui, d’après la plaquette, « stimulent les sens et donnent de l’énergie ». Les pros du marketing appellent ça une « ligne d’aromathérapie ». C’est beau comme une pub pour la litière pour chat, mais ça marche.

 


Ne vous attendez pas à pulvériser le record du tapis de course de votre salle, ce n’est pas une combi de nageur. Mais tendez les narines et détendez-vous. Vendue autour de 40 €, la collection Adilibria est disponible dans l’ensemble des points de vente de la marque. Attention, toutefois la « ligne aromathérapie » ne dispense pas de prendre une douche après l’effort, ni de mettre du déodorant.

Laurent Bainier

12/03/2009

Il n'y a pas que les belles blondes au nord

Le printemps arrive, mettez vous à la marche nordique ! Contrairement à ce qu’on pourrait penser la marche nordique n’est pas une activité destinée qu’aux personnes âgées, c’est un sport accessible à tous : personnes sédentaires, stressées, en surpoids, …L’utilisation de bâtons pour marcher favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps. Ils permettent :

- Une propulsion du corps vers l’avant entraînant une vitesse de croisière plus importante que sans bâtons
- Un maintien du corps droit

La durée d'une séance standard de Marche Nordique varie d’une heure et demie à deux heures. Cette technique de marche permet des sorties à la journée ou en séjour, à un rythme moins soutenu et tout aussi efficace.Toute séance qu'elle soit douce ou plus sportive, est adaptée à tous les participants et contient :

• des mouvements gymniques d'échauffement musculaire et articulaire (15 mn)
• des exercices de déplacement et de renforcement rythmés et ludiques: équilibre, sautillements, accélérations, slalom, montée, descente...(60/90 mn)
• des étirements pour bien récupérer et délasser le corps (15 mn)

Si vous souhaitez vous initier à la marche nordique, rendez vous sur le site de la Fédération Française d’Athlétisme...

Bonne marche

ALBERT Laetitia (Bas Rhin)





15/01/2009

C’est l’heure de se remettre au sport !

Pour être glam en débardeur cet été, il faut accepter d’être rougeaud en survêtement cet hiver. Profitez de ce mois de janvier pour prendre de bonnes résolutions ! Avec un maître-mot : la progressivité. Pas besoin de viser immédiatement le marathon de Paris ou l’ascension du Mont-Blanc. Enfilez vos chaussures de course à pied dès cette semaine et débutez ou reprenez l’activité physique par un footing de vingt minutes en alternant toutes les trente secondes la marche et la course ou par de la marche rapide, en fonction de votre niveau. A raison de deux entraînements de ce type par semaine pendant un mois, vous ressentirez rapidement la sensation de bien-être familière à tous les coureurs. Concluez vos séances par dix minutes de renfort musculaire (abdos, fessiers, lombaires). Vous verrez alors que l’adage « il faut souffrir pour être beau » n’est pas qu’une phrase en l’air ! Enfin, dernier conseil, n’oubliez surtout pas de boire régulièrement pendant la journée. Même si vous n’avez pas soif en cet hiver rigoureux, votre corps a toujours besoin d’eau. 1,5 litre par jour et ce sont souvent beaucoup de courbatures en moins !

SCAGLIA Laâtra
ERA ANTIBES
laatra.scaglia@athle.org
0646481044
www.eraantibes.org

18/12/2008

Respirez, c’est bientôt Noël

Et si vous souffliez un peu en cette fin d’année? Pour le sport, soigner sa respiration est encore plus important que de choisir un joli short. En inspirant, on apporte l’air dans nos poumons. Il nourrit le sang qui circule dans tout le corps. L’expiration, plus longue que l’inspiration se fait par la bouche, permet de rejeter le gaz carbonique (CO2), une contraction consciente des abdominaux contribue à mieux vider les poumons.

Les exercices d’endurance ont l’avantage d’être effectués en aérobie, c’est à dire sans blocage respiratoire. Il ne faut jamais pratiquer un exercice jusqu’à en «perdre haleine». La respiration doit rester régulière, avec une durée égale pour l’inspiration et l’expiration.

Quelle que soit l’activité pratiquée, on commence toujours par un échauffement, lent et progressif, la respiration va s’accentuer et se stabiliser. Si vous pratiquez la Marche Nordique avec des bâtons ou le jogging à intensité moyenne, vous devez pouvoir tenir une conversation avec votre partenaire. Evitez, enfin, de pratiquer des activités physiques dans des salles non ventilées, c’est mauvais pour la respiration et vous en arriverez à ne plus pouvoir sentir vos voisins.

Olivier Kerebel

coach athlé santé à Ternes
Paris Ouest.
Olivier.kerebel@athle.org

http://athle-sante17.blogspot.com/

04/12/2008

On va vous mettre en sueur froide

Il n’y a que les ours blancs affamés et les Inuits qui se sont fait piquer leur portefeuille en courant par grand froid. Pas sûr. Si vous vous aventurez à jogger en ce mois de décembre, vous croiserez quelques sportifs à l’effort. La différence entre eux et vous? Ils savent se préparer à la course en hiver. Alors suivez les conseils du Coach Athlé Santé et vous aussi, vous pourrez suer quand les autres gèlent. Yes, You Can! Avant de partir, couvrez-vous bien: gants, bonnet, collants, chaussettes… en protégeant en priorité les extrémités du corps. Privilégiez plusieurs couches de vêtements, pas trop serrés, à la fois légers et aérés.Commencez tout doucement par une longue et méticuleuse phase d’échauffement d’au moins un quart d’heure. Ensuite, à mesure que vous progressez dans l’effort, la sensation de froid disparaît. Attention, à la fin de l’exercice, si vous n’êtes pas assuré de vous mettre tout de suite au chaud après l’exercice, pensez à vous couvrir et à vous changer. Sinon, c’est le gros  rhume assuré! Pensez aussi à boire régulièrement pour compenser les pertes de liquides et surtout n’hésitez pas à manger des aliments à base de glucides pour faire fonctionner le muscle tout en évitant les graisses.Si vous prenez bien soin d’observer tous ces conseils de prudence, le sport dans le froid ne présente que des avantages. Car, aussi curieux que cela puisse paraître, il vous évitera de tomber malade en renforçant vos défenses naturelles!

Olivier Kerebel - coach athlé santé à Ternes


Paris Ouest
Olivier.kerebel@athle.org
http://athle-sante17.blogspot.com/

 

20/11/2008

Des parcours santé revigorants

La vie urbaine et sédentaire nous confine souvent dans des lieux clos, on oublie la nature ! Les Coaches Athle Santé vous font découvrir les bienfaits de l’activité physique en pleine nature avec les parcours santé. La séance d’entraînement sur un de ces parcours doit impérativement être encadrée si vous êtes débutant : cela permet de prendre de bonnes habitudes dès le départ et de développer une « positive attitude» athlétique! Vous marchez, courez, sautez, grimpez, lancez en toute sécurité et connaissance de cause. En tant que Coach Athle Santé, un de mes exercices favoris est de prendre appui sur ses bâtons de marche nordique et enchaîner dix sauts au-dessus d’un fossé d’un mètre de large. En général, je propose à mes adhérents dix ateliers de ce type, séparés les uns des autres par quelques centaines de mètres. Pour passer d’un exercice à l’autre, vous avez le choix entre footing et marche, selon votre niveau.

Un parcours santé, c’est entre vingt et trente minutes de course mais aussi de la préparation physique. Débutant ou sportif très aguerri, avec un parcours santé qui allie course et préparation physique, vous y trouverez certainement votre bonheur, alors à vos baskets.


Marie-France Rojo-Blanchard


Coach Athlé Santé à l’Athlétic club de St Brévin les pins (44)
Email : marie-france.rojo-blanchard@athle.org

18/11/2008

La marche nordique nous fait perdre le nord

Il y a deux semaines, ma réaction face à la marche nordique se limitait à un « Hein ? ». Je croyais qu’on allait m’embarquer dans un Koh Lanta version congélateur. J’étais pourtant obligée de faire acte de bravoure. Je devais escorter Ophélie, internaute castée sur http://www.2point0.fr/, pour une séance d’initiation dans le bois de Vincennes. Impossible de boycotter la journée de remise en forme, allé c’est parti. Nordic sticks en main, baskets attelées, je m’engouffrais dans la forêt. « Les nordic sticks aident à s’élancer vers l’avant et accélèrent l’allure de 2km/h » Donc, je vais perdre deux fois plus de poids en deux fois moins de temps ? « Cette pratique assure surtout une meilleure forme du système cardiovasculaire et sollicite 85% des chaînes musculaires. »  Et voilà, en gros, mon coach athlé santé, entraîneur de la Fédération d’athlétisme formé spécifiquement pour cette pratique, m’explique que je pourrai participer dans 50 ans au concours de super mamie. Ravie, je m’y colle direct. Mais avant de me fouler l’index, on entame l’échauffement. Mauvaise surprise, je commence vraiment à m’encroûter. Voyant que je ne suis pas la seule à crier « aïe », je reprends du poil de la bête. Étirée et consolée de mes bourrelets, je me lance sur la piste. J’enfile les dragonnes, je balance mes sticks noués à mes mains pour chopper le rythme (souvenez vous de votre expérience ski de fond). Jambe droite, bras gauche, jambe gauche, bras droit. Vous suivez ? Je les plante au maximum en arrière pour élever ma poitrine et durcir mon fessier. Et sans rire, la marche nordique, c’est pas une partie de pêche au saumon. Mes muscles se chauffent, mes bras s’effondrent, coach retiens moi ! Digne de ma première expérience à vélo, mon postérieur s’en souvient encore. Alors imaginez l’histoire en petites  foulées et en sauts perchés.

Julie Dubois

DSC00031.JPG



Avis d’Ophélie :

« En participant au test de la marche nordique, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Dés notre arrivée, le coach a été très sympathique et nous a expliqué le principe de ce sport. Durant toute l’après-midi, je n’ai pas eu l’impression de faire de l’exercice car l’effort était progressif. Ce fut le lendemain matin que j’ai compris que tous mes muscles avaient bien travaillé. »

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu