Avertir le modérateur

16/10/2008

Comment blanchir ses nuits à Zürich

En ces temps troublés, c’est dans des con­trées sûres qu’il faut aller placer son magot. Dans ce domaine, la réputation de Zurich n’est plus à faire. Il paraît que sa Paradeplatz a un sous-sol truffé de coffres, renfermant lingots d’or et valeurs en provenance du monde entier, le tout incognito, secret bancaire oblige. Une fois le dépôt ou le hold-up réussi, Zurich est la « place » de Suisse branchée pour un kidnapping d’artistes, mannequins et amateurs d’art. Un haut lieu de la culture alternative pour les petits Suisses.

1710-MAG-ZURICH.jpg

Du côté de la fête, parmi les nouveaux quartiers qui bougent, Zurich West a remplacé ses usines désaffectées par de nouvelles scènes musicales. Comme le Rote Fabrik (Seestrasse 395), une ancienne usine de tissage en briques rouges au bord du lac, qui donne chaque week-end des concerts de rap. Plutôt rock ? Rendez-vous au ZicZac Rock-Garden (en plein cœur du Niederdorf).

Les adeptes de house music iront, eux, au Kaufleuten (Pelin­kanstrasse 18), une des plus immenses salles de la nuit zurichoise, magnifiquement rénovée. Tenues débraillées s’abstenir. Enfin, si vous êtes fan de techno, c’est le Oxa Dance Hall qu’il vous faut. Le club le plus connu en Suisse, où les meilleurs DJ font danser la foule. De quoi faire la « teuf », sans criser.

La rédaction du Routard

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu