Avertir le modérateur

13/11/2008

Au coeur de la libération d'Ingrid Bétancourt

Séquence choc ce soir à 22h40 sur Canal+. Après avoir peiné à l'attraper, un groupe d'hommes s'acharne à coups de pistolet électrique sur une poule. Un docu sur la délinquance dans les campagnes françaises? On en est loin, très loin. La scène a été tournée en pleine jungle colombienne. Et les hommes en question sont les membres du commando chargé de la libération d'Ingrid Betancourt. Nous sommes le 2 juillet 2008, et à quelques heures de l'opération, ils testent l'arme destinée à paralyser les deux geôliers d'Ingrid et ses compagnons. Ces images exceptionnelles, et beaucoup d'autres, figurent dans Ingrid Bétancourt: histoire secrète d'une libération.

1411-MAG42-BETANCOURT.jpg

Qui est suivi d'un second sujet: Les dix jours où les Farc ont perdu Ingrid. Préparation de la fausse mission humanitaire, témoignages exclusifs des responsables de l'armée colombienne, réaction live des guerilleros, dessous et détails de l'opération sont tous illustrés. "Nous avons récupéré certaines images sous le manteau, d'autres nous ont été données par les Farc ou les autorités, explique Roméo Langlois,  co-auteur du sujet avec Pascale Mariani. Les militaires ont filmé sur leur téléphone portable ou des appareils photo avant, pendant et après l'opération". Oui, mais pourquoi avoir donné ces séquences à deux français? "Nous sommes installés depuis huit ans à Bogota et disposons de bons contacts. Et puis les Colombiens étaient, avec raison, très fiers de la réussite donc ils étaient disposés à communiquer" A contrario, si les diplomates chargés du dossier en France témoignent dans le doc', Bernard Kouchner, est lui resté aux abonnés absents. "La France n'a pas vraiment le beau rôle dans l'histoire", précise Roméo Langlois.

Le caractère exceptionnel de cette enquête n'a pas échappé à Canal. Prévue le 17 octobre, l'émission a été déprogrammée – fait rare - car de nouvelles images étaient parvenues aux deux journalistes. Depuis, certaines ont été diffusées par des chaînes américaines et une chaîne colombienne. D'autres restent complètement inédites.


Alice Coffin

 

Antoine de Maximy a fait son nid

Pour Antoine de Maximy, au début, il était presque plus facile de s'incruster pour la nuit aux quatre coins de la terre – principe de "J'irai dormir chez vous..."– que sur le petit écran. En 2003 France 2, initialement intéressée, décline, et c'est finalement Voyage, puis Canal+, et enfin France 5 qui ont joué les aubergistes cathodiques. Cette période est révolue, et le "globe-squatteur" s'offre même le luxe, mercredi, d'un long-métrage en salle."J'irai dormir à Hollywood" est co-produit par France 5, une première pour la chaîne. Un parcours qu'il raconte dans le documentaire, "J'irai dormir de chez vous... à Hollywood", demain à 16h sur France 5. De la dèche au luxe d'une bande-annonce de 52 minutes pour son film? "Evidemment ce docu a un côté promo, reconnaît Antoine de Maximy. Mais c'était aussi une manière de revenir sur la fabrication de l'émission et sur les difficultés de passer du format télé au grand écran". Il retrouvera la lucarne pour une vingtaine de rediffusions et six inédits en 2009. Sans avoir à jouer les incrustes.

18968652_w434_h_q80.jpg


Alice Coffin

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu