Avertir le modérateur

16/04/2010

A deux doigts de la célébrité avec Benicio

 

 

1604-MAG-PEO-DEL TORO & CC .jpg

Tout commence il y a un mois et demi par un coup de téléphone énigmatique de Frédéric Henry, l’un des RP influents de la capitale: «Salut Cédric, tu veux tourner une fausse scène de publicité pour le lancement de la nouvelle glace Magnum Gold avec Benicio Del Toro à Barcelone le 8 avril ?» Ni une ni deux, j’accepte, balance à fond «Je m’voyais déjà» d’Aznavour dans mon baladeur et poste un statut Facebook aguicheur. on appâte la midinette fan du Brad Pitt porto-ricain comme on peut ces temps-ci. Le buzz monte, la pression aussi. Enfin, doucement, faut pas pousser non plus... Tout celà reste juste une très belle opération de communication.

 

1604-MAG-RIV-DEL TORO A DETOURER.jpg

«Je suis ici pour travailler, pas rire»

Le jour J à Barcelone, branle-bas de combat à l’hôtel W. Le nouveau palace design perdu dans les docks accueille une vingtaine de délégations de journalistes européens prêt à croquer leur quart d’heure Warholien avec Benicio. Composée d’une demie-douzaine de médias, l’équipe française potasse sérieusement le script comique qui relate en une minute l’histoire d’un braquage de banque qui foire. «Rassurez-vous, vous n’avez qu’une réplique chacun à dire, c’est pas la mer à boire» s’amuse l’attaché de presse. Le moral gonflé à bloc, direction un lieu secret niché en plein milieu de la ville. Après avoir montrer patte blanche aux vigiles, nous sommes escortés au pas de course vers une ultime séance de répétition. Pendant ce temps, les autres groupes enchaînent la même scène avec la star de cinéma. La parc d’attraction Del Toro tourne à plein régime. Pressé par le temps, la production fait l’impasse sur notre séance de maquillage. Ca va dégouliner bébé ! On file au sous-sol où Benicio s’endort sur une chaise avant de nous saluer rapidos. Dernière instruction du réalisateur, clap, c’est parti. Christophe Beaugrand, chroniqueur de 50 min Inside se chope un fou-rire. Mi-figue, mi raisin, Benicio bougone : «Hey, je suis ici pour travailler, pas pour rigoler!» Stupeur dans l’équipe. Impressionnés par le charisme de la vedette (celui de Benicio pas de Christophe), on frémit. Que nenni, le comédien vient de partir en impro, jouant son personnage de bandit à fond, mais laissant tout le monde sur le bord de la route. Trente secondes plus tard, fin de la scène. Personne n’a dit sa réplique, ni compris l’action mais tout le monde tente d’arracher sa photo avec le beau brun. Ca sera toujours mieux que la vidéo pour faire baver ses amis de Facebook. Fail comme disent les geeks!

Cédric Couvez

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu