Avertir le modérateur

07/01/2010

Ibiza fait aussi dans la détox. Sans blague.

Après les excès des fêtes, il est temps de mettre votre corps, vos organes et votre tête au repos.

Pour cette cure de bien être, on vous a trouvé une destination à laquelle vous n’auriez certainement pas pensé : Ibiza !
Hé oui, la Mecque des nuits folles et des expérimentations en tout genre peut être aussi, hors saison, un lieu propice au repos et au ressourcement.
Après avoir posé vos bagages à la Buddha House Ibiza, une splendide maison d’hôtes bien au calme dans le village de San Juan, on commence par un footing  de 8 km sur la plage de Cala Benirràs. Ensuite, histoire de se requinquer on vous conseille d’aller déjeuner au petit village de Santa Agnes de Corona, un agréable bourg encore très authentique, un petit coin de campagne qui respire la sérénité. Si vous aimez vraiment la solitude, rien ne vous empêche de pousser jusqu’à San Mateo, le coin le plus paumé de l’île avec de beaux paysages sauvages. Autre site paisible à ne pas manquer, San Lorenzo et son église typique du XVIIIème siècle, son bel ensemble de maisons rurales, ses fours à pain, ses croix peintes à la chaux pour chasser les mauvais esprits (les clubbeurs ?).

0801-MAG-WEE-IBIZA.jpg

Et puis, qui l’eut cru, Ibiza abrite plusieurs sites classés au patrimoine de l’Unesco. Leur visite fait partie de votre programme détox culturel ; assez du superflu, on revient aux fondamentaux.
Première étape, les vestiges du premier port édifié sur l’île par les Phéniciens à Sa Caleta une adorable crique dans les environs de San José. 12 km plus loin sur la route d’Es Cubells, Sa Talaia est le point culminant de l’île avec ses  475m. Un sentier pédestre permet d’y accéder : l’occasion de faire un petit effort physique et de chasser encore quelques toxines.
Seconde visite, la nécropole de puig des Molins, à l’extérieur des remparts d’Eivissa, la plus grande nécropole punique mise à jour et la mieux conservée au monde. Le long de la via Romana, ce sont près de 3000 à 4000 sépultures creusées dans la roche tendre de la colline des moulins.

Enfin, en remontant le temps, les remparts qui enserrent la vile haute d’Eivissa. Construits sur ordre de Charles Quint par des architectes italiens en pour protéger la ville des assauts des pirates, ce sont les mieux conservés d’Europe, et un merveilleux exemple de l’architecture militaire de la Renaissance. Une promenade a été aménagé le long de ces remparts où sont exposés le résultat des fouilles effectuées dans les fondations médiévales. Vous attendrez ainsi la cathédrale, belle illustration du gothique catalan, pour une dernière réflexion sur les vanités terrestres. Vous voilà enfin complètement détoxifié et prêt à attaquer 2010 en beauté !

 

La rédaction du Routard

 

Les bonnes adresses du Routard :


La Ventana :
Belle maison bicentenaire posée à l’ombre des  eucalyptus au cœur de la ville haute. Dédale de couloirs menant à des chambres de bon confort, décorées avec goût. Petite terrasse avec un point de vue agréable sur la ville. Doubles 85-240 A selon confort et saison. c/ de Sa Carrossa, 13, Dalt Vila. ☎ 971-39-08-57 ou 971-30-35-37.


Can’ Escandell :

À 1,3 km de Sant Joan, sur la route de Sant Miquel. Superbe finca, au beau milieu d’un magnifique paysage rural. Belles chambres blanche, tout confort, avec d’originales salles de bains en pierre polie. Le style rural chic dont Ibiza a le secret. Selon saison, doubles 125-260 A, petit déj inclus. ctra de Sant Miquel, apartado correos 13, Sant Joan. ☎ 971-33-35-40.
Rincón del Puerto: Déco méditerranéenne avec tables en mosaïques et chaises en fer forgé, sobre mais chaleureuse. Bon carpaccio de pieuvre et tagliatelles aux gambas. Egalement d’autres viandes et poissons. Prix très sages pour le coin. Ouv lun-sam 20h-3h. Pâtes maison 10-16 A, poissons 16-27 A. c/ d’Enmig, 50 (c/ Mayor). ☎ 971-31-45-66.


C’an Cosmi :
Au centre du village. Petit bar avec chouette terrasse et 2 petites salles conviviales. Excellentes tortillas bien baveuses,  chuletas de cordero ou de cerdo con patatas fritas .Très bons desserts maison. Une adresse authentique. Tlj sf mar 11h-minuit en été, 22h hors saison et 17h en hiver. Plats 5-13 A. ☎ 971-80-50-20.

A lire : guide du Routard Baléares 200.

Les immanquables :

1/ faire son jogging sur une des plages désertes d’Ibiza
2/ découvrir les origines de l’île à travers les sites de l’Unesco
3/ se purifier les méninges en regardant la mer

17/09/2009

Filez à santorin avant que le soleil se couche

1809-MAG-WEE-SANTORINI.jpg

Les grands froids arrivent, il est temps de refaire votre réserve de Grèce. Mykonos est blindée, Athènes asphyxiée et la Crète trop belle pour n’y passer qu’un week-end. Nous vous proposons donc Santorin, perle de la Méditerranée. Rien de mieux pour prendre la dimension du site que d’arriver en bateau au petit matin, au pied de la longue falaise de 60 à 120 m de hauteur. Et pas besoin d’être géologue pour apprécier les couches de scories, cendres noires, grises ou roses qui se superposent tel un gigantesque gâteau feuilleté.

L’Atlantide en scooter

Vous êtes en fait devant le résultat d’une des plus violentes éruptions volcaniques des ces dix mille dernières années, d’où la forme de l’île qui évoque une caldeira (cratère). Des falaises, à l’ouest, surplombent la partie remplie d’eau et une pente douce conduit jusqu’au littoral de l’île, à l’est. Cette gigantesque explosion serait à l’origine du mythe de l’Atlantide.
Mais revenons à la réalité. Pour découvrir l’île, le scooter est idéal. Attention, tous les villages ne valent pas le détour. Voici nos préférés. Fira, la capitale de l’île, est une bourgade aux ruelles très pittoresques coupées d’arcades et d’escaliers avec parfois des percées sur la mer. En plus, c’est la seule ville de l’île où l’on peut sortir et éviter de passer sa nuit à mater la télé grecque à l’hôtel.


A 6 km au sud, ne manquez pas Pyrgos, un village perché sur une colline. C’est un repère d’artistes calme et pittoresque. Du Kastro (château), la vue embrasse les trois quarts de l’île. On peut aussi profiter d’un petit musée des icônes et d’un adorable café pour les gorges asséchées par la montée. Ensuite, on vous emmène à Akrotiri. La vue sur la caldeira y est saisissante et c’est assez sympa d’y résider. De plus, dans le coin, il y a de superbes criques pour se baigner. En particulier Red Beach, une plage de sable volcanique noir entourée de falaises rouges.
Mais notre coup de cœur est pour Oia, le plus beau village de l’île. Ses demeures troglodytiques et ses églises aux dômes lumineux font tout le charme de ce village. C’est de Oia que vous aurez le plus beau point de vue sur la baie et son volcan. A admirer surtout le soir, au coucher du soleil. Ne vous attendez pas pour autant à vivre un moment intime. Les amoureux du crépuscule savent que ce couchant est l’un des plus beaux des Cyclades.

 

La rédaction du Routard

 

Les bonnes adresses du routard à Santorin

Gaby Apartments A Firostefani,
un sympathique petit quartier de Fira. Accès facile par la corniche. Chambres tout confort (AC et frigo) et agréables pour deux à quatre, souvent avec petite terrasse et vue imprenable sur le coucher de soleil.
Rens. : 22 86 02 20 57.
75-95 € pour deux dans une chambre avec vue. CB refusées.

The Flame of the Volcano
Nombreuses spécialités grecques, poissons, crustacés et viandes, préparés avec soin. La situation, surplombant la caldeira, est un atout supplémentaire, surtout si l’on obtient une table directement sur la corniche. A Fira, chemin de la corniche, peu après l’arrivée du téléphérique.
Tél. : 22 86 02 52 45. Compter à partir de 25-30 € pour un repas.

Taverne Giorgaros
A environ 3 km du centre d’Akrotiri. Taverne excentrée, avec une superbe vue. Tenue par quatre frères pêcheurs, elle sert des plats traditionnels : poisson, lapin… Copieux et très frais. Une adresse qu’on aime pour sa simplicité et son efficacité. Tél. : 22 86 08 30 35. Ouvert toute l’année. Compter à partir de 10 € pour une petite entrée et un plat.

Taverne Anemomilos
Le meilleur rapport qualité-prix d’Oia. Cuisine familiale et plats régionaux, faits
à partir de produits locaux (légumes du jardin). Grande terrasse agréable. A côté de l’hôtel du même nom. Tél. : 22 86 07 14 10. Entrée environ 4 €, plat principal 9-10 €.

A lire Le Guide du Routard
Iles grecques et Athènes 2009.

20:17 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : week end

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu